Les loteries jouent avec notre cerveau

Entre pari sportif, jeu en ligne, carte à gratter et loterie multimillionnaire, les jeux de hasard ont toujours pris une part importante dans nos vies. Ceux-ci peuvent vite devenir addictifs et révèlent de façon étonnante la dépendance entre le hasard et des mécanismes ancestraux du fonctionnement de notre cerveau. Par exemple, nous sommes prêts dans une loterie à jouer un peu d’argent pour en gagner beaucoup, même si l’on sait pertinemment que comme il est très rare de gagner, on est assuré de perdre à presque tous les coups.


Le fait qu’on les trouve surprenants révèle en fait un biais cognitif sur notre perception du hasard, trace de croyances souvent inconscientes.

Du hasard aux « croyances »

Les biais cognitifs ne se révèlent pas seulement dans les statistiques sur des fréquences d’occurrence d’événements comme celles rencontrées dans la loterie, et le cerveau semble manipuler des formes de « croyances » complexes sur son environnement. Mais dans ce contexte, comment définir une telle « croyance » ?

—————

Repéré depuis https://theconversation.com/le-jeu-du-cerveau-et-du-hasard-159388