La formation numérique : light is right

La formation numérique : light is right

Light is right, une formule chère aux constructeurs automobiles anglais de voitures de sport. Oui une petite auto de 500kg peut battre à plate couture un monstre allemand de 300cv. Comment ? en allant simplement à l’essentiel, un volant, 4 roues, un moteur.
Dans le domaine de la formation numérique, la formule peut-elle également s’appliquer ?

[line style=normal][/line]

Avant l’arrivée des Smartphones et des Tablettes, la formation multimédia ou e-Learning était le royaume du toujours plus : plus d’animation, plus de son, plus d’interactivité. Une course qui toucha son graal avec les Serious Game. La formation avait enfin trouvé une justification à demander toujours plus de moyens : jouer en s’amusant, c’est l’assurance de pouvoir fièrement annoncer des taux de connexion et de réussite largement supérieurs aux « banales » formations e-learning.

Seulement voilà, quand un Serious game coûte jusqu’à 10 fois plus cher qu’une formation à distance classique, on ne peut pas généraliser cette modalité à tous les besoins de formation.

Et puis le SmartPhone a pointé le bout de son écran dans le monde de la formation. Simple vœux à ses début, il est aujourd’hui difficilement envisageable de déployer une formation sur une large cible sans pouvoir assurer qu’elle sera aussi consultable sur un terminal mobile. Le changement est bien plus radical qu’une simple différence de taille d’écran.

Une tablette ou un SmartPhone ne s’utilise pas dans le même contexte qu’un ordinateur de bureau. On l’utilise par très courtes périodes, entre de multiples activités, très loin d’une consultation de 20 ou 30 minutes confortablement installé devant son écran.

Il faut alors revoir sa copie. Découper encore plus finement les cours, éliminer les animations Flash, limiter le volume de texte à lire : aller à l’essentiel. Light is right.

L’industrie du jeu vidéo l’a bien compris, sur SmartPhone ou sur Tablette, les jeux les plus téléchargés, les plus rentables, sont souvent les plus simples. Angry Birds ou Candy Crush ont réussis à démontrer que le succès n’est plus uniquement lié à la sophistication, à la démonstration de maîtrise technologique ou au budget de développement, mais à l’intérêt ludique du jeu lui-même.

La formation doit elle aussi faire ce retour aux sources : se concentrer sur la pédagogie.

L’autre voie possible est de remplacer les contenus devenus trop sophistiqués pour une consultation en pointillé sur un tout petit écran — qui plus est sans clavier et sans souris — par des vidéos pédagogiques. De là à penser que l’avenir de la formation sera la vidéo, il n’y a qu’un pas.

Mais la révolution « mobile » ne s’arrêtera pas à l’autoformation à distance. Quel formateur n’a jamais rêver pouvoir faire un quiz, un sondage, un exercice interactif en salle ? Ce luxe, réservé seulement à quelques salles équipées de PC avec une connexion réseau est maintenant à portée de la main, au bout des doigts de presque chacun. Il suffit de sortir son SmartPhone de sa poche ou sa Tablette de sa sacoche pour que chaque stagiaire puisse participer à ces activités multimédia interactives. Toute une nouvelle gamme de produits vont voir le jour.

Le programme de formation ne sera plus uniquement rythmé par le défilement monotone des diapositives PowerPoint, mais entrecoupé d’exercices, de jeux, d’études de cas, de grains de savoir à utiliser seul ou en groupe avec son terminal mobile.

La formation numérique est là.

2018-01-01T21:13:26+01:00 janvier 13th, 2014|Categories: Pédagogie, Technologie|Tags: , , |0 commentaire

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.