Hybridation et intégration d’un #MOOC dans un cursus de #formation initiale : quels moyens déployer ? Depuis trois ans, l’équipe du MOOC Gestion de Projet (Centrale Lille) innove en proposant un accompagnement des établissements d’enseignement supérieur intégrant le MOOC dans leurs programmes de formation. A l’automne 2016 (MOOC GdP8), on dénombre 32 établissements, pour plus de 2300 étudiants, bénéficiant de ce dispositif. Cet article vise à mettre en lumière les leviers permettant une intégration efficace d’un MOOC dans un programme d’enseignement supérieur par l’application du modèle H-MOOC à sept établissements participant au MOOC GdP8. En analysant les pratiques mises en œuvre en termes de degré de reconnaissance de l’initiative pédagogique, d’alignement avec le programme et de l’effort institutionnel consenti par l’établissement d’accueil, il est possible d’identifier des pratiques variées, adaptées aux contextes locaux, et démontrant leur efficacité dans l’acquisition des connaissances.

1. Contexte

Les MOOC ont eu comme effet d’élargir le public des universités et établissements d’enseignement supérieur : le public traditionnel de ces établissements est composé d’étudiants en formation initiale alors que le public des MOOC est constitué d’une grande majorité de personnes en activité professionnelle ou à la recherche d’un emploi. La catégorie des étudiants s’inscrivant à un MOOC de manière individuelle, en dehors de leur cursus est faiblement représentée (par exemple pour le MOOC GdP : 7,7 %). Les établissements créateurs de MOOC touchent donc un public plus large que leur public “natif”. Ces établissements créateurs de MOOC (Université de Louvain, Centrale Lille, Mines de Douai, Télécom Bretagne…) utilisent aussi ce support dans le cadre de leurs formations traditionnelles. Maîtrisés par les enseignants et en partie issus des cours en présentiel, ces MOOC sont adaptés aux cursus à partir desquels et pour lesquels ils ont été conçus.

2. Problématique

Choisir d’intégrer un MOOC dans un cursus de formation demanderait donc une convergence du cursus local et du MOOC tant en termes de contenus qu’en termes de planning. Ainsi, des modalités d’organisation pédagogique uniformes pourraient être mises en œuvre pour utiliser un MOOC dans le contexte d’une formation initiale. Pourtant, dans les faits, les efforts déployés localement par les établissements diffèrent très fortement.
Sur la base de l’observation de 19 établissements participant à la 4ème édition du MOOC Gestion de projet, une liste de ces variables avait été proposée (Delpeyroux, Bachelet, 2015).
Elles sont nombreuses, et pour aller plus loin dans l’analyse, il est nécessaire de mettre en perspective les modalités d’intégration des établissements et l’atteinte de leurs objectifs pédagogiques.

3. Origine et caractéristiques du dispositif déployé

Le MOOC Gestion de Projet, piloté par Rémi Bachelet, maître de conférences à Centrale Lille, est hébergé par la start-up Unow et animé par une équipe de bénévoles et d’enseignants.
Depuis sa première édition, en mars 2013, deux sessions sont organisées annuellement : l’une au printemps, et l’autre à l’automne. A l’automne 2016, la 8ème édition du MOOC a totalisé un nombre d’inscrits depuis le lancement initial, de plus de 137 000 personnes.