A la mi-août, sur les 76 000 prestataires comptabilisés au niveau national, seuls 14 000 ont été considérés comme « référençables » par les organismes financeurs de la #formation professionnelle.

L’écrémage est rude

Cette démarche fait suite au « décret qualité » du 30 juin 2015, qui précise que c’est aux organismes financeurs (les OPCAs, Pôle Emploi, les régions…) de s’assurer de la qualité des formations dispensées. Il fixe également un cadre très général aux critères devant être retenus.

L’écrémage est rude : à la mi-août, seuls « environ 14 000 organismes de formation sont dits “référençables” », indique Olivier Gauvin, directeur de l’offre de formation chez l’OPCA Opcalia. A titre de comparaison, 76 551 prestataires de formation étaient recensés en 2014 par la délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP), selon le rapport 2017 de la Cour des comptes.

Ces mauvais chiffres n’ont toutefois rien d’étonnant, dans la mesure où aucune sélection n’existe pour devenir #formateur : une simple déclaration d’activité suffit. Le directeur de l’offre de formation chez Opcalia remarque qu’« il y a eu une forte augmentation des déclarations la dernière semaine de juin », afin de souligner la montée en puissance du dispositif.