Le digital learning évolue vite. Quelles en sont les tendances actuelles ? Les 24 dossiers qui ont concouru pour la 10e édition des Digital Learning Excellence Awards nous ont permis de faire un benchmark et d’en tirer des enseignements qui pourront vous servir pour la conception de vos prochains dispositifs.

1. Toujours plus d’efficacité d’apprentissage grâce à la technologie

L’Adaptive learning renforcé par une IA forte

Nous avions déjà enregistré le développement soutenu du micro-learning lors des précédentes éditions. Il permet de répartir l’apprentissage dans la durée, de fragmenter l’acquisition de connaissances au sein d’emplois du temps parfois chargés, et offre plus d’opportunités aux apprenants de transposer dans leur quotidien de nouvelles pratiques.

Le « Mobile first » influence les modalités

Désormais, la plupart des dispositifs sont conçus « Mobile First », toujours dans un souci de délivrer des capsules de formation à tout moment. Les modalités proposées se sont adaptées à un usage « Anywhere, Anytime », et bien souvent dans des créneaux de disponibilité très courts.

La réalité virtuelle pour renforcer la pratique

La réalité virtuelle est toujours présente pour simuler des gestes techniques lorsque l’environnement réel est difficilement accessible. Elle permet d’ancrer les savoirs théoriques et de recevoir le feedback d’un tuteur ou formateur.

2. La transformation des interactions humaines dans la formation

Le force du collectif pour mieux apprendre

Les formats classiques, apport de contenu par un formateur ou accompagnement de tuteurs sur le terrain, sont en nette décroissance, au profit d’autres formes plus collectives.

Des interactions humaines souvent à distance

Le digital permet un accès très facile à des ressources variées. Apps, plateformes d’apprentissages, réseaux sociaux, une variété d’outils est mise à disposition des apprenants pour multiplier les interactions entre les individus ou les groupes.

Le présentiel devient un événement

Si la formation en salle classique subsiste encore dans les contextes éducatifs (éducation, diplômants), elle tend à disparaître des autres parcours.

3. Les dispositifs de formations d’inscrivent dans la durée

Cette tendance n’est pas nouvelle, mais elle se confirme et mérite d’être soulignée. La plupart des dispositifs s’étalent dans la durée, de trois mois à un an. La pertinence pédagogique d’une durée allongée n’est plus à démontrer.

—————

Repéré depuis https://www.elearning-news.fr/2020/10/12/digital-learning-les-3-tendances-2020/