Depuis le 1er avril 2019, les 20 organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) ont laissé la place à 11 opérateurs de compétences (OCPO). Au-delà d’un changement de nombre et de nom, la nouveauté réside d’abord et surtout dans le changement des missions confiées. Quelles conséquences pour votre entreprise ?

COMMENT IDENTIFIER MON OPCO DE RATTACHEMENT ?

Lors du passage des OPCA aux OPCO, la répartition des branches professionnelles s’est faite dans une logique de filière pour créer des ensembles cohérents en termes de métiers, de compétences et d’enjeux liés à la formation.

Pour identifier l’OPCO auquel votre entreprise est désormais rattachée, vous pouvez consulter le site du ministère du Travail. Vous y trouverez, pour chacun des 11 OPCO, l’ensemble des conventions collectives nationales qui y sont liées.

SUR QUELS SUJETS L’OPCO EST-IL MON INTERLOCUTEUR ?

En parallèle de leurs activités auprès des CFA et des branches professionnelles, les OPCO se voient confier certaines missions spécifiques auprès des entreprises.

  • L’alternance
  • Le plan de développement des compétences
  • Le conseil aux entreprises

LES SUJETS SUR LESQUELS MON OPCO NE SERA BIENTÔT PLUS MON INTERLOCUTEUR

Une des missions remplies par les anciens OPCA ne sera à l’avenir plus confiée aux nouveaux OPCO : il s’agit de la collecte des fonds dédiés à la formation professionnelle. Ce sont les Urssaf qui collecteront la Contribution unique à la formation professionnelle et à l’alternance, et ce à partir de janvier 2021. En attendant la passation effective, les taxes seront collectées par les OPCO.

—————

Repéré depuis https://www.pole-emploi.fr/employeur/des-opca-aux-opco-ce-que-ca-change-@/article.jspz?id=931761