Le Mobile : doudou ou kit de survie ?

Le Mobile : doudou ou kit de survie ?

AAIABADGAAoAAQAAAAAAAAvUAAAAJDVmOTY3ZjE0LTc0YzAtNDI1Mi1hYzMyLTA0N2E1YTQ3MTU0NQ.jpg

Le Mobile : doudou ou kit de survie ?

TIPS n' LEARN

Les deux et tant mieux pour le Mobile Learning !!!
Sortez votre portable pour google-iser !

Si vous google-isez « nb de fois que l’on consulte son portable », vous allez trouver des réponses allant de 221 à 26,6* fois par jour ! Même si l’on retient la version la plus « raisonnable ». Imaginons une seconde que cela soit pour apprendre ! Cela laisse rêveur. A nous, Digital Warriors, de transformer ce rêve en réalité .

Apprendre avec un doudou

Apprendre c’est solliciter nos sens. Avec le Mobile Learning, nous en sollicitons 3 : l’ouïe, la vue (deux sens distaux) et le toucher (un sens proximal)**. Le portable nous rassure par sa proximité (qui l’eut cru ?!). C’est là un de ses atouts pour le Mobile Learning : la rassurance (rassurer, redonner confiance) comme facteur clé dans l’apprentissage est indéniable. Toujours sur nous, avec nous, nous avons tissé avec notre portable, une intimité certaine. L’intimité dont nous avons besoin pour apprendre seul mais aussi avec les autres (à travers les liens que l’on tisse avec d’autres apprenants) ; avec le Mobile Learning nous pouvons alterner avec grande faciliter. Un grand facilitateur, c’est aussi ce qu’est ce doudou digital ! A tel point, que nous adoptons intuitivement les gestes que nous faisons pour interagir avec l’écran. Et oui, le toucher est un sens archaïque, certes négligé mais profondément ancré en nous. D’aucuns diront que notre mode de vie occidental, nous amène à sur-intellectualiser nos sensations, ce qui les stérilise. Et si le Mobile nous ramenait à un raffinement du toucher et à renouer avec cette sensualité négligée. Et tout cela en apprenant !

Apprendre avec un kit de survie

Caméra vidéo, baladeur MP3, GPS, télé, ordinateur, station météo, journal, console de jeux, coach personnel, (n’y voyez aucune provocation : le Mobile Learning ne remplace pas un formateur ou un coach), etc. Le Mobile nous sert à tellement de choses qu’on en oublierait presque son usage premier : communiquer. Le Mobile Learning bénéficie de ces différents usages : écouter, visionner une vidéo, lire du contenus, apprendre en jouant, apprendre avec les autres (dans ce cas le Social Learning et le Mobile Learning fusionnent). Les apprenants/utilisateurs peuvent même créer et partager des micro-modules (avec des applications comme Kino). Savoir transmettre n’est-ce-pas l’aboutissement de l’apprentissage ?

Nous ne sommes jamais loin de notre kit de survie (sous peine pour certains de défaillir ). On peut donc l’utiliser dans toutes les situations d’apprentissage (même les plus extrêmes) :  pour l’apprentissage de connaissances fondamentales en amont de formations présentielles ou en classes virtuelles, pour évaluer ses connaissances, ses compétence ou pratiques, pour s’entraîner via des simulations, pour solliciter de l’aide de la communauté ou encore pour accéder à tout moment, à un support, à son poste de travail (checklist, aide-mémoire, process, etc.).

L’écriture Mobile Learning

Du coup, cela implique que le Mobile Learning c’est quand on veut, où on veut : dans les transports, en attendant un rendez-vous, entre deux réunions, etc. Des contextes limités en durée et parfois peu propice à la concentration. Si on ajoute à cela, la taille de l’écran, on en conclut tout naturellement que l’écriture/la conception en Mobile Learning est spécifique à cette modalité :

  • Des titres courts (écrits en mode « baseline » ou « punchline ») ;
  • Une écriture synthétique et allant à l’essentiel ;
  • Des listes à puces plutôt que des paragraphes de plusieurs lignes ;
  • Des images (c’est ce qui attire le plus l’œil) pour remplacer un long texte (quand cela fait sens).

Si votre texte se prolonge au-delà du premier écran, veillez à ce qu’il contienne une accroche qui donne envie à l’apprenant/utilisateur de glisser vers le deuxième. Et si vous intégrez de la vidéo, pensez à la sous-titrer car tout le monde n’a pas un casque au moment crucial .

2020 l’odyssée du Mobile

Le Mobile et par extension le Mobile Learning évolue à vitesse grand V. La réalité augmentée, la réalité virtuelle et la vidéo 360° utilisent déjà le téléphone comme support de diffusion et comme outils de production (tout du moins pour la réalité augmentée et la vidéo 360°). Et ce n’est que le début !!!

Quant à la technologie haptique****, elle permet déjà à l’utilisateur  de ressentir des vibrations subtiles. Par exemple, au passage du doigt sur un bouton, l’utilisateur ressent une légère vibration qui lui donne la sensation d’appuyer sur un bouton physique. Cette technologie émergente pourrait rapidement venir compléter la vue ou l’ouïe dans les interactions homme-machine.

Virginie JAULIN, directrice associée chez TIPS n’ LEARN

* Si vous êtes déjà arrivez à consulter 0,6 fois votre mobile, partagez vos trucs et astuces avec nous

** Voir et entendre à distance, oui. Toucher à distance plus compliqué, même avec le bras long

*** Smasingmagazine : https://www.smashingmagazine.com/2017/02/touch-gesture-controls-mobile-interfaces/

**** Technologie haptique (en savoir +) : https://www.youtube.com/watch?v=Wtr84-dp9RI&feature=youtu.be ou http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/telephones-retro-ou-ultra-futuristes-les-nouveautes-du-grand-salon-du-mobile-de-barcelone-918899.html

http://tipsnlearn.fr/tips/2017/12/06/le-mobile-doudou-ou-kit-de-survie/

2018-02-22T13:30:41+01:00 février 22nd, 2018|0 commentaire

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.