Le manque d’enseignants n’est pas dû à une pénurie d’enseignants

Le manque d’enseignants n’est pas dû à une pénurie d’enseignants

Le manque d’enseignants n’est pas dû à une pénurie d’enseignants

Tutos'me Pro

La rentrée des classes, dans le secondaire comme dans l’enseignement supérieur, est toujours un moment particulier de l’année, souvent stressant, où parents, élèves et étudiants sont confrontés à un nouveau milieu, à de nouveaux enjeux. Mais on oublie généralement la pression qui pèse aussi sur les directions des établissements d’enseignement public comme privé.

Un manque criant d’enseignants

Souvent débordés par la gestion quotidienne de ce moment charnière de l’année, elles sont également victimes de la lourdeur administrative qui retarde les prises de décision et la disponibilité des budgets. Avec pour première conséquence, un manque criant d’enseignants. Cette année, on estime en effet à 12 500 le nombre d’enseignants et de formateurs qui manqueront dans les écoles, les centres de formation et les CFA mais aussi dans les établissements d’enseignement supérieur. Chaque année, toutes ces structures peinent à trouver des professeurs qualifiés.

Le manque d’enseignants n’est pas dû à une pénurie d’enseignants, il est dû à l’organisation des structures qui en ont besoin, et c’est compréhensible. Avec la gestion des inscriptions, la mise en place des projets, les préparations des salles et tout le reste, la rentrée est, pour les directions, un moment qui concentre toute leur attention. On en oublierait parfois l’essentiel : a-t-on suffisamment d’enseignants ou de formateurs à mettre devant les apprenants ?

Une solution agile à l’heure d’internet

Au moment où le gouvernement lance son Projet de Loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel », la formation est plus que jamais stratégique. Rationaliser la filière et revoir les contenus est indispensable. Mais n’est-il pas temps également de mettre enfin en relation, de façon plus réactive et agile, les établissements sous tension avec des enseignants et formateurs qualifiés qui existent, fort heureusement, et sont régulièrement en recherche de postes, alternant souvent les contrats à courte durée ?

Certains établissements recourent à des cabinets de recrutement et autres agences d’intérim souvent peu experts sur ce marché. D’autres préfèrent jouer la carte du réseau qui, entre copinage et conflits d’intérêt, atteint vite ses limites. À l’heure d’internet, pour rendre cet écosystème plus efficace, il existe pourtant des plateformes véritablement spécialisées et actives en continu pour une mise en relation et une gestion agile du recrutement d’enseignants et de formateurs.

Cette offre est l’un des moyens de fluidifier et de résoudre ce casse-tête auquel sont confrontés chaque année nombre de responsables d’établissement pour recruter dans les meilleurs délais, mais aussi pour remplacer tout au long de l’année en cas d’absence ou d’arrêt maladie, un ou plusieurs enseignants.

C’est aussi un outil très utile pour les établissements – comme le réseau d’écoles de la 2ème chance E2C – qui sont engagés dans la lutte contre le décrochage scolaire touchant 2 à 5% des élèves en France. Certaines de ces plateformes disposent en effet d’un large vivier de professeurs ayant une expérience avec les jeunes en difficulté ou souffrant de phobie scolaire.

Enfin, ce nouveau type de service est également l’occasion pour les enseignants de pouvoir travailler en continu et de pérenniser ainsi leur activité. Une solution alliant donc agilité et efficacité qui malheureusement est encore trop souvent méconnue par les directions d’établissement.

2018-09-25T20:35:05+02:00septembre 25th, 2018|0 commentaire

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous