Les savoirs professionnels des enseignants ont fait l’objet de nombreuses études. Le psychopédagogue américain Lee Shulman (1987) a d’ailleurs proposé un modèle théorique, celui des actions et des raisonnements pédagogiques (Pedogigical Reasoning and Action [PR&A]). À partir de ce modèle, les membres du groupe de travail 8 (TGW 8) de l’EduSummIT2019, composé de 13 chercheurs, se sont questionnés sur les nouveaux facteurs à prendre en considération dans l’analyse de l’enseignement à l’ère du numérique.

Le savoir et les actions dans un contexte éducatif digital

Les contextes d’enseignement semblent de plus en plus complexes, avec une présence croissante des technologies numériques en éducation. Cependant, les travaux de Harris et de Phillips (2018) suggèrent que les technologies offrent effectivement plus d’options pour les enseignants qui décident du « quoi » et du « comment » ils travaillent en classe, mais que le processus sous-jacent au « pourquoi » de leurs actions reste le même.

La prise de décision éthique

Les technologies en éducation offrent à la fois des opportunités et des défis pour les enseignants. Elles exigent de ceux-ci une compétence solide en littératie numérique et des réflexions récurrentes sur l’impact potentiel de l’accès au numérique sur leurs actions et raisonnements pédagogiques. Un des enjeux émergents est la fiabilité et la crédibilité des informations véhiculées et utilisées.

Les actions et les raisonnements pédagogiques dans la formation aux enseignants

La formation initiale des enseignants propose généralement de nouvelles façons d’enseigner avec les nouvelles technologies, mais elle traite peu de la manière de raisonner qui devrait accompagner ces nouvelles stratégies.

—————

Repéré depuis http://rire.ctreq.qc.ca/2020/05/raisonnement-pedagogique-et-pratique-reflexive/