L’illectronisme, nouvel illettrisme ?

L’illectronisme, nouvel illettrisme ?

On travaille, on communique, on vit #digital. Demain, avec l’arrivée des objets connectés, on va boire, manger, et dormir digital. Reste un nouveau terrain à investir : l’école. Et avec elle un néologisme à combattre : l’illectronisme. Etat des lieux de l’#éducation version 2.0.
 – La première s’apparente à l’analphabétisme : faute d’accès au matériel connecté nécessaire, on est en défaut de formation et donc inapte à se servir du numérique. Dessolutions sont étudiées au sein de l’Éducation Nationale pour créer des ENT-Environnement Numérique de Travail-, et pallier la fracture numérique : concertations, plan massif d’équipement des élèves de 5ème pour la rentrée 2016, ou formation des professeurs par un système d’échange online de bonnes pratiques.
 – La seconde s’apparente à l’illettrisme : c’est l’incapacité à gérer l’information délivrée par le numérique, ou le refus d’y prendre part, par crainte de voir des données nous concernant exploitées à des fins commerciales, ou de géolocalisation.

“La fracture autour du numérique oppose ceux qui savent utiliser ces technologies dans des pratiques autonomes et créatives et ceux qui ne le savent pas. Cette fracture est sociale et générationnelle, mais pas seulement. Elle est aussi liée à l’éducation au numérique. » 

Repéré depuis L’illectronisme, nouvel illettrisme ? | MilK – Le magazine de mode enfant

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous