Les QCM, pas si simples qu’ils en ont l’air

Les QCM, pas si simples qu’ils en ont l’air

En France, dans l’enseignement supérieur en particulier, les (questionnaires à choix multiples) n’ont pas bonne presse. On raille souvent les Anglo-saxons pour leur utilisation jugée abusive de cet outil, alors que nous préférons, et de loin, l’essai rédigé, la dissertation « à la française » comme trace et preuve des apprentissages réussis des étudiants.
Pour combattre les idées reçues et encourager les enseignants à une utilisation raisonnée du QCM, Grenoble universités Campus Ouvert (GReCO) propose un dossier thématique intéressant sur la question, intitulé « TICE et QCM ».
Bien entendu, le QCM ne peut pas tout évaluer : « ils ne peuvent pas (…) évaluer certains types de performances comme la rédaction, l’expression de sa pensée ou le choix d’une méthode, l’invention de solutions nouvelles. Pour cette raison, les QCM doivent être utilisés comme des outils venant compléter les outils d’évaluation existants, mais, en aucun cas ils ne doivents être les seuls opérateurs de l’évaluation« .

La dernière partie du dossier « TICE et QCM » est consacrée à une analyse comparative de neuf applications de QCM disponibles sur le Net, sous les angles pédagogique et technique :

Un dossier qui tombe à pic. Les QCM sont souvent indigestes. Voilà de quoi améliorer les choses.

Repéré depuis Les QCM, pas si simples qu’ils en ont l’air | Thot Cursus

2018-01-01T21:08:35+01:00juillet 16th, 2015|Categories: Pédagogie|Tags: , , |0 commentaire

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous