Afin de former leurs ressources humaines, les entreprises s’intéressent à leur tour à ce format d’#, reposant sur la vidéo et la constitution de virtuelles d’étudiants. SFR, Renault ou encore Pernod Ricard sont parmi les premières à avoir misé sur les d’entreprise, rebaptisés pour l’occasion (le « c » de « corporate » remplaçant le « m »).
 L’apprentissage en ligne n’est pas une nouveauté : il y a bien longtemps que les entreprises utilisent les outils numériques pour former leurs collaborateurs. Aux yeux d’Emmanuelle Rouhou, consultante au sein du centre de Demos, l’acronyme « Cooc » n’est toutefois pas qu’un habillage : « Contrairement au e-learnig classique, conçu pour que le salarié apprenne seul au moment où il veut, les Cooc reposent sur l’idée de communauté et d’échanges entre apprenants, souligne Mme Rouhou. C’est intéressant pour l’entreprise, car cela fédère des communautés de collaborateurs, y compris à distance. »

C’est bien le volet social learning qui est le plus intéressant dans les COOC ou d’entreprises. Du reste, il serait intéressant de voir si cela permet de développer au travers des communautés d’apprentissage les usages des réseaux sociaux d’entreprise.

Repéré depuis abonnes.lemonde.fr