Pour les responsables de ressources humaines, près d’un emploi sur deux présente un risque d’obsolescence des compétences à trois ans, selon le dernier Baromètre Cegos. Les salariés se disent unanimement prêts à se former pour s’adapter, en s’appuyant sur les webinaires, le e-learning ou le e-tutorat.

De la continuité dans le changement. Réalisé en juillet auprès de 1.800 salariés et 250 DRH d’entreprises privées de 50 collaborateurs ou plus, en France, Allemagne, Italie et Espagne, le baromètre 2020 « Transformations, Compétences et Learning » de Cegos démontre l’accélération des mutations liées au Covid dans ce secteur de la formation continue dont il est leader. « Il apparaît que les entreprises ont fait un gros effort pour adapter leurs formations pendant et depuis le confinement : 88 % ont ainsi continué à former en ligne leurs collaborateurs, mettant l’accent sur les métiers qui devaient évoluer le plus rapidement comme les commerciaux par exemple », constate Mathilde Bourdat, le directeur Offre et Expertise formation de Cegos.

En France, un salarié sur deux s’est formé à distance pendant la pandémie, et même 64 % pour la moyenne européenne, avec un indice de satisfaction de 97 % pour ces classes virtuelles, webinaires, e-learning, et autres e-tutorats. Les deux-tiers de ces formations étaient prévues avant la crise et ont basculé à distance si nécessaire, tandis que le tiers restant correspond à des modules rajoutés pour aider les salariés à faire face à la situation, sous l’incitation notamment des aides gouvernementales .

—————

Repéré depuis https://www.lesechos.fr/industrie-services/services-conseils/le-coronavirus-a-propulse-la-formation-dans-lere-du-virtuel-1256640