Directe ou à distance, l’intelligence collective naît de la prise en compte des émotions

Directe ou à distance, l’intelligence collective naît de la prise en compte des émotions

Les groupes de travail sont plus efficaces si les membres du groupe prennent notamment en compte l’état émotionnel de chacun. Ceci est aussi valable à l’heure où les technologies numériques facilitent les interactions à distance.
 Peut-on affirmer que certains groupes sont plus « intelligents » que d’autres, tout comme on pourrait le faire pour les individus? Oui, soulignaient des chercheurs du MIT dans une première étude datée de 2010. Ces derniers rappelaient que c’est la capacité à collaborer qui fait l’intelligence collective. Ce qui est intéressant dans ce rapport, c’est qu’ils revenaient également sur le fait que la collaboration repose aussi sur l’empathie : capacité à observer et analyser les états émotionnels complexes, répartition équitable de la parole… Qu’en est-il quand le groupe de travail collabore à distance ? Apparemment, les ingrédients pour une collaboration réussie sont exactement les mêmes, et arrivent à être répliqués en ligne.

Nous développons également de l’empathie au travers des réseaux sociaux. C’est un élément clé pour la cohésion de groupe. D’autant plus à distance…. Les émoticones aident à construire celle-ci.

Repéré depuis Directe ou à distance, l’intelligence collective naît de la prise en compte des émotions | L’Atelier : Accelerating Business

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous