La thématique des compétences a fait l’objet de deux rapports officiels sortis à quelques jours d’intervalle : celui du Conseil économique, social et environnemental (Cese) sur les reconversions professionnelles, présenté le 23 mars 2021 en assemblée plénière, et celui de France Stratégies, mis en ligne le 6 avril.

Plus de GPEC dans les entreprises

L’avis du Cese et le rapport de France Stratégies convergent sur l’importance de pousser les entreprises à pratiquer la gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences. Le premier souhaite stimuler la demande de GPEC, en encourageant les entreprises à négocier des accords sur le sujet ; le second se concentre davantage sur l’offre de services d’accompagnement.

Certification : aller au bout des réformes

L’anticipation des compétences nouvelles et la promotion des reconversion soulèvent des enjeux en matière de certification : il faudra former aux nouveaux métiers, et produire les certifications correspondantes. Le Cese émet une série de préconisation sur ce point.

Augmenter les moyens de la formation professionnelle

Le rapport contient enfin un certain nombre de préconisations qui impliquent une augmentation des montants publics alloués à la formation professionnelle. Une partie découlerait de l’accroissement des ressources du PIC (plan d’investissement dans les compétences). Mais l’origine des financements n’est pas toujours précisée.

—————

Repéré depuis https://www.managementdelaformation.fr/reperes/2021/04/13/anticiper-les-competences-le-defi-du-21e-siecle/