1 171 850 000 euros. C’est le montant total de l’enveloppe du Fonds de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) pour l’année en cours tel que prévu par la convention-cadre 2015-2017 signée entre l’État et les partenaires sociaux le 29 janvier dernier.

 Ambitionnant de « corriger les inégalités d’accès à la et d’amplifier les actions au bénéfice des salariés », les orientations du Fonds pour 2015 définies par l’accord du 7 janvier (signé à l’unanimité des partenaires sociaux à l’exception de la CGT qui, pour des raisons de changement d’organigramme au vu de son actualité récente, a choisi de ne le parapher que le 17 février prochain après l’avoir toutefois approuvé de façon informelle) s’articulent autour de quatre priorités : l’accompagnement de la mise en œuvre du compte personnel de formation () pour les demandeurs d’emploi, le développement de l’accès à l’emploi par le biais de l’alternance, la contribution de la formation dans les entreprises de moins de 50 salariés et le développement d’actions de formation concourant à la qualification (et requalification) des salariés et demandeurs d’emploi.

Les dernières mesures gouvernementales montrent bien que l’orientation va vers les demandeurs d’emploi.

Repéré depuis www.loi-formation.fr