Spots TV aux heures de grande écoute, encarts dans les journaux, réseaux sociaux : le ministère du Travail prépare une grande campagne de communication pour le lancement de l’application mobile du CPF.

Le ministère du Travail s’apprête à jouer les annonceurs médias à grande échelle. Spots TV, encarts dans les journaux, réseaux sociaux : les équipes de communication de la ministre, Muriel Pénicaud, ont programmé une campagne de communication très grand public de plusieurs millions d’euros à compter du 1er décembre. Son objet ? Le lancement de l’application mobile du compte personnel de formation (CPF) grâce à laquelle chacun pourra acheter de la formation sans plus passer par l’intermédiaire des organismes paritaires.

Instauré en 2015, le CPF est un droit universel pour chaque salarié ou demandeur d’emploi qui le suit depuis son entrée sur le marché du travail jusqu’à son départ en retraite. Estimant que le dispositif n’était pas assez connu et trop difficile à mettre en oeuvre, le ministère du Travail a opéré un changement radical dans le cadre de la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » du 5 septembre 2018 : sa bascule d’heures en euros. Ce faisant, la réforme crée « un droit réel et non plus formel », insiste la ministre du Travail, même si « droit concret » est plus juste.

Un événement également grand public est prévu fin novembre pour mettre à l’honneur des exemples de reconversions professionnelles. Les organismes de formation ont par ailleurs été invités à embrayer avec leurs propres campagnes de communication.

—————

Repéré depuis https://www.lesechos.fr/economie-france/social/le-gouvernement-va-faire-la-publicite-du-compte-personnel-de-formation-1124068