Cécile Dejoux est professeur au Cnam. Son mooc “Du manager au leader” a été suivi par 36.000 personnes.
 Comment l’avez-vous conçu ?« J’ai pensé à l’envers. Ce qui était intéressant, ce n’était sûrement pas de leur apprendre ce qu’est un bon manager, mais c’était de leur montrer un chemin. En cela, ce Mooc ne reprend aucun cours existant. L’idée est de donner à tout le monde la possibilité de progresser, quel que soit son profil. C’est essentiel parce que vous ne savez pas à l’avance qui va suivre votre Mooc. »

Le MOOC n’est pas une transposition de la formation traditionnelle, ni un dérivé du e-learning. Il se réinvente par la massification des relations entre participants. Un interview à lire et un MOOC essentiel.

Repéré depuis www.lanouvellerepublique.fr