France compétences et le Céreq se sont associés pour organiser, ce mercredi 24 juin, le 1er webinaire consacré aux Observatoires de branches. Près de 250 personnes ont participé à cette manifestation qui a permis de dessiner ensemble les pistes stratégiques de la collaboration entre France compétences et les Observatoires.

Consolider, animer et rendre public les travaux des Observatoires de branche

En proposant ce séminaire sous un mode virtuel, France compétences s’est adaptée aux règles sanitaires pour tenir ses engagements. Car cette manifestation est la première matérialisation de la triple mission qui lui est dévolue selon la loi du 5 septembre 2018 : consolider, animer et rendre public les travaux des Observatoires de branche. Dans ce but, tous les représentants des Observatoires ont été conviés, ainsi que l’ensemble des acteurs concernés par les travaux des Observatoires : responsables des CPNE, des OPCO et des organisations syndicales et professionnelles. Sans oublier des représentants de la DGEFP, de France Stratégie et des Carif-Oref. Au total, près de 250 invités ont répondu présent pour échanger et coconstruire des pistes stratégiques pour demain.

Un temps fort d’échange entre Observatoires

L’objectif de cette première manifestation était, pour France compétences, de proposer un temps fort d’échange entre Observatoires ainsi que des modalités de travail et de coopération. Pour initier cette démarche, France compétences s’est associée au Céreq afin de mener une enquête statistique et qualitative auprès des Observatoires. Le webinaire a débuté par la présentation de ces résultats, qui ont souligné leurs points communs – une mission d’observation bien implantée et reconnue – comme la diversité de leurs situations, liée à leur statut, champs et ressources.

France compétences, dont l’ambition est la création des conditions pour une meilleure synergie entre Observatoires, prévoit un second rendez-vous dédié d’ici la fin de l’année, cette fois-ci, en présentiel.