Publié début janvier 2020, un rapport de l’OCDE consacré aux comptes individuels de formation « Individual Learning Accounts (ILAs); Panacea or Pandora’s box? » estime que le CPF français est le seul compte individuel de formation réel mis en place.

Le CPF « champion » des Comptes individuels de formation

L’étude menée par l’OCDE porte sur le CPF, version 2015… autant dire que la prochaine édition du rapport sur les dispositifs de formation devrait renforcer cette position de modèle à la française.

Le rapport synthétise très justement les spécificités du CPF :

« Le CPF français a été mis en place précisément pour favoriser l’accès à la formation des personnes susceptibles de changer d’emploi et éventuellement de statut (salarié, indépendant, chômeur, inactif) plusieurs fois au cours de leur vie professionnelle. La transférabilité des droits à la formation entre les emplois et les statuts est donc déterminante dans le programme. »

Le rapport souligne également l’effort de simplification mené depuis le lancement du CPF en 2015. La complexité du PCF dans sa première phase de mise en œuvre (2015-2018) a laissé la place à un système réformé dans sa gouvernance et ses modalités de mises en oeuvre.

rapport OCDE et formation - CPF
Source : rapport de l’OCDE : Individual Learning Accounts – Panacea or Pandora’s Box ?

La qualité de la formation est aussi un enjeu majeur pour que chacun puisse choisir une formation de qualité, correspond à ses aspirations. Au-delà d’une certification, c’est aussi la diffusion des évaluations post-formation qui est souhaitée.

—————

Repéré depuis https://www.cpformation.com/ocde-cpf-modele/