La période que nous traversons a incité les entreprises et les français à s’intéresser de “force” à la formation à distance. Avec la mise en place des mesures de confinement le 16 mars, les organismes de formation traditionnels n’ont plus été en mesure d’accueillir du public, toutes les entreprises françaises désireuses de former leurs collaborateurs sont passés du jours au lendemain aux formations 100% à distance avec un fort soutien de l’Etat : le FNE Formation, un dispositif qui permet de financer la formation des 12 millions de salariés en activité partielle. 3000 sociétés en ont a ce jour bénéficié.

Un nom qui ne se comprend pas, est un concept qui ne peut générer l’adhésion

La formation ouverte à distance, appelée FOAD, n’a jamais rencontré le succès qu’elle mérite et ne représentait que 20% des entrées en formation sur le marché de la formation professionnelle. Une des raisons en est son nom : Qui est capable d’expliquer ce qu’est une formation est ouverte vs fermée ? De plus, il n’y a rien de plus froid que “la distance” : distance sociale, distance physique… L’être humain aime les rapports, les échanges, l’accompagnement, l’aide, l’entraide.

Le Coronavirus à boosté la téléformation

Durant la période de confinement, les Français ont continué à être actifs sur Mon Compte Formation. L’arrêt de toutes les formations présentielles a eu pour conséquence le développement des formations à distance dont le catalogue a doublé durant cette période.

En changeant complètement les pratiques de la formation, nous sommes en droit de nous demander si l’avenir de la formation ne sera pas : la téléformation...

—————

Repéré depuis https://www.cpformation.com/teleformation-replace-la-foad/