Newsletter #61 Le tuto Youtube et la vidéo pédagogique, quelles différences ?

Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Nous avons tous un jour trouvé la solution à un problème de robinet, d’informatique ou de cuisine en allant faire un petit tour sur YouTube. Remercions tous ces anonymes qui ont eu la bonne idée de partager leurs astuces en une courte vidéo. Mais au-delà de l’astuce, ne nous auraient-ils pas montré une voie intéressante pour le partage de connaissances par des vidéos pédagogiques ? Attention, ça tourne !


Un tuto ? Vous êtes sérieux !?

L’idée n’est pas de produire des vidéos d’amateur depuis sa cuisine pour former les collaborateurs, mais bien de considérer les capsules vidéo comme une alternative à certains contenus de formation.

En effet, certaines vidéos YouTube sont de très bonnes sources d’inspiration pour des contenus pédagogiques. Si vous pensez qu’expliquer un sujet difficile par une histoire passionnante n’est pas possible, alors regardez cette vidéo sur la gravité quantique à boucle. Et si vous pensez qu’il faut un DEUG de math pour comprendre la 4e dimension, regardez celle-ci.

En étudiant les cadrages, le découpage, le montage et les incrustations, vous aurez les quelques règles qui vous permettront de produire une vidéo dynamique, concise et captivante.

Attention toutefois à ne pas vouloir voler la vedette au sujet à traiter.

Alors, convaincu qu’une petite vidéo peut résoudre de grands problèmes ?


À quoi peuvent servir les vidéos pédagogiques ?

Une vidéo pédagogique peut avoir de très nombreux usages :

  • Sensibiliser : incarner un thème, une idée, un sujet en l’exposant face caméra, sera toujours plus efficace qu’un texte à lire, ou même une belle animation.
  • Expliquer : apporter une intonation, des accents, des inflexions, un sourire ou une pointe d’humour permet d’apporter des émotions et instaure une proximité avec le public cible propice à l’attention et la mémorisation.
  • Démystifier : raconter une histoire, y ajouter des gestes, des expressions, des pauses, des respirations, permet de faire tomber les résistances et les barrières à la compréhension d’un sujet considéré a priori complexe.
  • Synthétiser : associer un visage, un timbre de voix, une diction à des points de synthèse va permettre de renforcer leur mémorisation.

Les usages sont innombrables, et l’efficacité des vidéos pédagogiques n’est plus à démontrer. La Kahn Academy a notamment ouvert la voie dans le domaine de l’éducation et la vidéo pédagogique est en train de rencontrer le même succès dans la formation professionnelle.


Comment produire ses vidéos pédagogiques

Pour concevoir le scénario des vidéos pédagogiques, voilà une méthode simple pour ne pas se perdre en explications complexes et ennuyeuses :

  • Commencez par lister les 4 ou 5 questions que peuvent se poser ceux qui ne connaissent pas le sujet, et concentrez-vous sur les réponses à donner à ces questions. De cette façon, vous donnerez de la valeur au contenu de la vidéo aux yeux du public ciblé.
  • Structurez les sujets par ordre de complexité et pas forcément par ordre logique. Autrement dit, commencez par les grands points de synthèse avant de creuser les points difficiles.
  • Commencez chaque partie par une question et exposez les informations à présenter comme éléments de réponse à cette question.

Et pour produire une vidéo pédagogique, un matériel de pro n’est pas obligatoirement nécessaire. Un smartphone récent peut tout à fait faire l’affaire. Il faut par contre lui ajouter quelques équipements pour avoir :

  • Un bon éclairage : la lumière du jour peut suffire (si vous évitez l’erreur classique du contre-jour) ou quelques lampes spot correctement placées. Si vous voulez donner un bel éclairage coloré, quelques lampes à LED Hue de Philips feront merveille (200 €).
  • Un bon son : investissez dans un bon micro-cravate pour avoir un son clair sans bruits de fond (moins de 50 €).
  • Une image stable : une pince et un trépied (100 €) vous permettront d’avoir un bon cadrage, et une image parfaitement stable.
  • Un bon montage : des logiciels de capture et de montage existent pour iOS et Android, iMovie pour l’un et Open Camera pour l’autre feront l’affaire pour moins de 10 euros.

Pour filmer comme un pro avec votre smartphone, ne ratez pas la prochaine session du MOOC des gobelins et pour être à jour de toutes les nouveautés techniques, suivez le très bon blog videoline.

N’ayez pas de complexe avec la vidéo pédagogique, elle n’est plus réservée qu’aux « Pros ». Ne passez pas à côté de ce format, simple, efficace et pas forcément coûteux.

 

 

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous