[Newsletter #94] Formation, on révise ses classiques !

Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Bien sûr, il faut innover, s’adapter, progresser, inventer les formations de demain. Mais sans oublier les bases, sinon, les erreurs du passé risquent de devenir celles du présent. Qu’ils soient présentiels, distanciels ou mixtes, qu’on les appelle formation, e-learning ou digital learning, les fondamentaux sont les mêmes et ne pardonnent pas l’inexpérience. Chaud devant !

Formation et pédagogie

Françoise Clerc (professeur en sciences de l’éducation) donne une définition riche de la pédagogie :

« la pédagogie est l’ensemble des savoirs scientifiques et pratiques, des compétences relationnelles et sociales qui sont mobilisées pour concevoir et mettre en œuvre des stratégies d’enseignement ».

Cette définition résume bien toute la complexité de la pédagogie.

C’est véritablement imaginer une histoire, un itinéraire pour conduire l’apprenant de son état initial de compétence jusqu’à un état final enrichi.

Posséder une compétence se définit également :

« une compétence peut-être un savoir (connaissances), un savoir-faire (capacités) ou un savoir-être (attitudes) ».

L’art de la pédagogie est donc de conduire l’apprenant sur une voie l’amenant à découvrir, à comprendre, à intégrer de nouvelles notions, afin d’augmenter ses compétences.

Ce n’est pas simplement « expliquer clairement », ou « être exhaustif » ou même « être intéressant ». Il s’agit d’une vraie stratégie réfléchie, structurée, pertinente et instrumentée, qui anticipe une à une les difficultés de l’apprentissage, qui met l’apprenant dans une situation lui permettant de les passer avec le moins d’efforts possible et avec les meilleures chances de réussite.

L’art de la pédagogie ne se maîtrise pas rapidement, et…

Formation et technologie

…le moins que l’on puisse dire, c’est que la technologie n’est plus une ressource rare. Nous sommes dans une période d’abondance, presque de saturation. L’enivrante tentation de toutes les tester s’accompagne même parfois de la frustration de ne pas les utiliser.

Et pourtant, il faut savoir garder la tête froide et faire des choix de technologie en respectant la règle des 3 U : il faut que cela soit Utile, Utilisable, Utilisé.

Utiliser une technologie qui ne conduit pas à avoir ces 3U tend à diminuer l’intérêt et l’efficacité du dispositif de formation qui la comporte. La technologie n’est pas une fin en soi, juste un moyen. Cet enfoncement de porte ouverte ne doit pas conduire à porter un regard suspicieux sur les technologies. Ces dernières permettent d’apporter aux dispositifs de formation de nombreux avantages :

  • l’attrait de la nouveauté
  • une diversion ludique qui gomme les réticences
  • la levée des contraintes d’espace, de temps et de transmission
  • l’ajout d’une dimension sociale
  • des fonctionnalités nouvelles

Pour évaluer de façon complète l’intérêt d’utiliser une technologie, il convient d’étudier également toutes les étapes qui conduisent à la mettre en œuvre. Choisir une technologie ne doit pas se faire d’après l’intérêt qu’elle apporte à l’apprenant, mais également selon les compétences nécessaires à sa maîtrise en conception et production. Il faut savoir évaluer, et ajuster en conséquence les technologies potentielles.

Formation et organisation

La logistique est au cœur de la réussite d’une action de formation. Celle liée aux parcours présentiels est tellement maîtrisée par tous les acteurs qu’on a tendance à penser qu’elle est simple. Or, elle est très complexe, car elle nécessite de maîtriser les lieux, les dates, les acteurs, les moyens et matériels nécessaires au déroulement réussi d’une session de formation. Les organismes de formation réussissent cet exercice des milliers de fois par an, les causes possibles d’incidents sont connues et les plans « B » prêts à être actionnés.

Les parcours distanciels reposent également sur une logistique complexe où les risques ne sont pas uniquement concentrés à un seul moment, en un seul lieu, mais répartis sur l’ensemble de la chaîne technique et jusqu’à chaque apprenant. Les incidents sont plus délicats à solutionner, car le diagnostic est difficile à établir avec précision sur des configurations infinies.

Les parcours blended combinent ces 2 types de logistiques. Si l’intérêt de ces parcours mixtes est indéniable, la nécessaire maîtrise logistique pour leur mise en œuvre est la clé de leur réussite.

L’innovation est un formidable moteur pour bousculer les habitudes et offrir de nouvelles expériences de formation qu’on appelle aujourd’hui Digital Learning.
Il ne faut pas pour autant faire oublier que la réussite du Digital Learning repose sur un équilibre à 3 pieds : pédagogie, technologie, logistique.

« Eh les gars ! je vous fais confiance, vous maîtrisez tout ? » Buzz Aldrin.

 

 

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.