Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Petit à petit, les contenus numériques prennent place dans nos formations. Au début, de simples contenus Powerpoint ou PDF, puis des modules e-learning, et aujourd’hui des vidéos, des animations interactives, des serious-game, des contenus en réalité virtuelle ou augmentée. Comment faire face à cette demande croissante de produire de plus en plus de contenus numériques ?

Comment gérer l’industrialisation

Avant toute chose, la bonne nouvelle, lorsqu’on se pose la question d’industrialiser la production de contenus Digital Learning, c’est que les étapes de questionnement, d’hésitation, de test et de décision de digitaliser une partie de ses formations, sont passées, et qu’une stratégie globale a été mise en place.

Bien, mais avant de foncer, mieux vaut anticiper les situations qui pourraient survenir dans 12, 18 ou 24 mois. Et pour cela, quelques questions restent encore à se poser :

  • quel sera l’outil de diffusion principal ? : terminal mobile, poste de travail (PC)
  • les contenus devront-ils être mis à jour ? : oui, non, fréquence
  • la compatibilité avec un standard LMS est-il nécessaire ? : Scorm, xAPI
  • les contenus devront-ils être localisés ? : en langues européennes, exotiques ?
  • quel sera le délai de production souhaité ? : moins d’un mois, 1 mois, 3 mois ?
  • quel sera le budget moyen par module (de 10 minutes par exemple) ? : moins de 500 €, 1 000 €, 2 000 €…
  • quelles seront les cibles possibles ? : 1 seul profil métier interne de 200 personnes, tous les collaborateurs soit 5 000 personnes, les nouveaux embauchés soit 50 personnes / an…

Les réponses à ces questions vont déterminer les stratégies de production à mettre en place.

Exemples :

  • produire en moins d’un mois une séquence de 5 minutes uniquement en français, pour une cible de 200 personnes et un budget de 1 500 €, il est possible d’envisager une vidéo en motion design ou bien un prezi.
  • produire en 3 mois les présentations des 3 métiers principaux d’une entreprise à traduire en 3 langues européennes + 1 langue exotique qui devront être actualisé 1 fois par an pendant 2 ans, il est envisageable de produire 3 séquences Rich-Media (avec Klynt par exemple) ou des contenus web responsive et interactifs (avec Adapt Learning par exemple).

Puis se pose la question des moyens dont il faut se doter pour produire ces contenus : faut-il augmenter la taille et les compétences de son équipe ou bien déléguer à des prestataires la production ?

Intégrer la production

Si vous décidez de produire en interne, le choix des outils est primordial. Vous devez en effet choisir des outils adaptés aux compétences de votre équipe et faire le bon compromis entre la sophistication souhaitée, donc la difficulté, et la productivité attendue, donc la simplicité des outils.

Cela ne veut pas dire que produire des contenus sophistiqués requiert obligatoirement des outils compliqués et élitistes, mais généralement, les compétences nécessaires sont plus pointues, et les temps de production et de mise au point plus longs.

Une fois la première sélection d’outils faite, vous devez définir une série de modèles (templates) qui éviteront de trop fortes disparités entre les différentes productions de chaque membre de l’équipe. Ces templates devront fixer un maximum de paramètres :

  • les tailles des éléments (titres, zones de contenu, éléments de navigation …)
  • les jeux de couleurs
  • les polices

Préférez des templates responsives pouvant s’adapter automatiquement aux différentes configurations d’affichage.

Un des points souvent négligés concerne les règles de nomenclature utilisées pour les fichiers (dossier de conception, médias, fichiers sources, fichiers d’assemblage, fichiers au format final.

Cette nomenclature doit permettre d’identifier le projet, l’état d’avancement (brouillon, à valider, validé, version…) Si vous voyez traîner des fichiers du type intro_chapitre_1_FINAL ou intro_chapitre_1_old ou pire intro_chapitre_1_FINAL_ok alors il est temps de revoir la nomenclature ou son application. 😉

Un dernier petit conseil : ne suivez pas frénétiquement chaque nouvelle version d’un logiciel ! Avoir une version de retard n’est pas une si mauvaise idée que cela, sachant qu’un outil stable et éprouvé est bien plus utile qu’une poignée de fonctionnalités supplémentaires et essuyer les plâtres.

Sous-traiter la production

Choisir de sous-traiter la production coûte peut-être légèrement plus cher que produire en interne (quoi qu’une analyse des coûts complets internes puisse parfois donner de drôles de surprises…), mais apporte en positif :

  • de la souplesse dans la production
  • des compétences pointues
  • une expérience enrichie par des projets diversifiés
  • une garantie des livrables

et quelques contraintes supplémentaires :

  • une contractualisation
  • une spécification rigoureuse des livrables
  • un contrôle qualité avant validation
  • une collaboration à distance

Le (bon) sourcing de ses partenaires est le point de départ d’une collaboration fructueuse. Cependant, pour qu’elle dure, celle-ci doit s’entretenir par des bilans réguliers (hors des réunions projet) afin d’ajuster et d’améliorer en continu les processus, la communication, les spécifications techniques …

Et pour vous faire gagner du temps dans votre sourcing, voilà 3 partenaires vers lesquels vous pouvez vous tourner (en toute indépendance) :

  • pour la production de vos vidéos : Videotelling
  • pour l’intégration avec les principaux outils auteurs du marché : Pyxicom
  • et pour vos traductions : WHP

Un dernier conseil : se lancer dans la grande aventure de produire de gros volumes de contenus Digital Learning n’est possible qu’avec une forte culture projet, qui vous apportera la rigueur, la planification et l’anticipation indispensable pour ne pas être trop rapidement rattrapé par la complexité de l’exercice.


Je m’abonne à la Newsletter !

L’ACTU des acteurs du Digital LearningLes dernières actus

L’immersive learning : simple tendance ou véritable révolution pédagogique ? 15/06/2017 - Immersive Learning, réalité augmentée, scénarisation 3D ou 360, ces nouvelles technologies ont investi le secteur du digital learning. Innovantes et stimulantes, elles proposent à l’apprenant une simulation interactive dans un espace virtuel, pour mieux s’imprégner du sujet. Ludique, engageant et motivant, l’immersive Learning ouvre la voie à de nouveaux formats pédagogiques. Agnès Martin, experte en pédagogie innovante depuis 25 ans, fondatrice de l’agence Toolearn, nous explique les atouts de l’apprentissage immersif. Considérez-vous l’immersive learning comme une nouvelle modalité de formation…
Les dates des épreuves du Baccalauréat 2017 14/06/2017 - Vous passez le Bac cette année ? Voici les dates du Bac 2017 ! Les épreuves du Baccalauréat 2017 commencent le jeudi 15 juin et se terminent le jeudi 22 juin au plus tard. Cette année, l’examen est comme coupé en deux par le week-end puisque les épreuves du Baccalauréat auront lieu du Jeudi 15 juin au Jeudi 22 juin 2017. La première partie des épreuves du Bac 2017 : semaine 1 Pour toutes les filières générales (ES, S et…
Participez à l’Université d’Été du Mobile Learning ! 1/06/2017 - À l’occasion de la première édition de l’Université d’Été du Mobile Learning, Teach on Mars vous propose une escale dans son voyage intergalactique. Avec une centaine d’applications déployées dans plus de 30 pays, et plus de 300 000 utilisateurs, Teach on Mars séduit le marché depuis ses 4 années d’existence. Formateur, développez votre savoir-faire en Mobile Learning Les mardi 4 et mercredi 5 Juillet 2017, Teach on Mars accueillera 50 responsables formation de grandes entreprises autour d’ateliers, de conférences, de tables…
Pourquoi le digital learning fait-il évoluer la formation ? 31/05/2017 - La formation est en constante évolution depuis de nombreuses années avec notamment l’introduction du e-learning, social learning, blended learning et autres appellations anglophones… mais qu’est-ce que le digital learning et quel est son rôle ? Pourquoi fait-il bouger les codes de la formation ? Définition digital learning En clair, le digital learning c’est l’ensemble des outils numériques de formations et d’accompagnement mis au service des apprenants afin qu’ils puissent atteindre les objectifs d’une formation plus rapidement et avec plus de…
TOUTES LES ACTUALITÉS

Les EMPLOIS du Digital Learningpour inverser la courbe 🙂

EXPERT DIGITAL LEARNING 27/04/2017 - Au sein du pôle Développement des compétences, nous recherchons en Cdi à Levallois un Expert Digital Learning Vos Missions au sein du Service Digital Learning : Vous concevez et réalisez les dispositifs d’apprentissage digital, Vous êtes force de proposition quant au développement d’activités pédagogiques multimédias Vous accompagnez et conseillez les commanditaires Vous réalisez la veille et initiez des actions de type « Test and Learn »
INFOGRAPHISTES EXPÉRIMENTÉS H/F 13/03/2017 - NMJ Services, filiale du Groupe LGM (1000 collaborateurs), est une société spécialisée dans l’ingénierie, le déploiement, l’exploitation, la maintenance, la communication technique et la formation pour les équipements et les systèmes industriels complexes ainsi que les infrastructures de télécommunications. Nous assurons la réalisation de la documentation technique et la formation à la mise en œuvre et à la maintenance des systèmes et équipements de nos clients. Dans le cadre du développement de notre activité de Formation, nous recherchons des infographistes…
CONCEPTEURS PEDAGOGIQUES EXPÉRIMENTÉS H/F 13/03/2017 - Dans le cadre du développement de notre activité de Formation, nous recherchons des concepteurs pédagogiques expérimentés sur Paris et Province : Réaliser la conception de Systèmes de formation à l’aide d’une méthodologie permettant de justifier chacune de ses composants, Réaliser les Plans de Formation, Elaborer les documents de spécification, Contribuer au développement des moyens pédagogiques associés , Assurer la conduite de formation en langue ou en anglais, Contribuer au suivi personnalisé des apprenants par l’utilisation d’un LMS
2 postes de chargé de communication digitale (H/F) Service Numérique et Valorisation des Connaissances 22/01/2017 - Intégrer l’ADEME aujourd’hui, c’est être au cœur des enjeux environnementaux de notre société. Opérateur clé des débats sur la transition énergétique et écologique, ainsi que des Investissements d’Avenir, l’ADEME participe activement au déploiement des politiques publiques dans les domaines de l’environnement, de l’énergie et du développement durable. Nous vous invitons à rejoindre l’équipe du Service Numérique et Valorisation des Connaissances (SNVC) basé à Angers au sein de la Direction de la Communication et de la formation (DICOF) en contrat à…
TOUTES LES OFFRES D’EMPLOI

Les prochains ÉVÉNEMENTSpour ne rien rater

Juil 04

Université d’Été du Mobile Learning

mardi 04 juillet — 12 h 00 min / mercredi 05 juillet — 16 h 30 min CEST
CALENDRIER DES ÉVÉNEMENTS