Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Il y a quelques années, quand l’e-learning était encore marginal et occasionnel, la question de créer une équipe dédiée était rarement abordée. Le Digital Learning embrasse lui la formation dans son ensemble avec une approche blended, informelle et sociale, et mettant en œuvre des activités et des outils digitaux. Devenu incontournable, le Digital Learning conduit inévitablement à redéfinir les compétences et l’organisation des équipes formation, bien souvent rebaptisée équipe Digital Learning, avec à sa tête le Digital Learning Manager. Embarquement…

Quelle organisation et quelles compétences ?

Sans surprise, 3 grands axes de compétences sont à développer :

  1. compétences pédagogiques

Traditionnellement adaptées aux formations présentielles, les compétences pédagogiques sont à enrichir pour concevoir des activités distancielles. Si les principes cognitifs sont les mêmes pour ces 2 modalités, les moyens pour les mettre en œuvre sont assez différents.

En présentiel, les activités sont principalement pilotées par des formateurs, avec des interactions en temps réel en réaction aux sollicitations des participants.

En distanciel, les activités sont « programmées » dans des ressources pédagogiques (les modules), et chaque interaction avec elles doit être anticipée et ne peut pas être ajustée lors de leur utilisation par l’apprenant.

Les compétences pédagogiques doivent donc être complétées de compétences en conception de scénario interactif multimédia et en tutorat à distance pour accompagner les apprenants de manières asynchrones.

  1. compétences techniques

Sans entrer dans des détails complexes et en évolution permanente, il est maintenant nécessaire de développer une aisance avec les outils de conception (souvenez-vous, surtout pas PowerPoint), les outils de production (les outils auteur) et les plateformes de diffusion (les LMS)

  1. compétences sociales/communication

Impossible aujourd’hui d’envisager comment susciter l’adhésion et l’engagement des apprenants pour les formations sans des actions de communication et des interactions sociales au cœur des dispositifs. On voit pour cela apparaître des fonctions de « Learning Community Manager »

Comment la constituer ?

Cette équipe Digital Learning n’est pas obligatoirement constituée uniquement de collaborateurs salariés. En effet, compte tenu des difficultés pour recruter des profils disposant de ces nouvelles compétences, se tourner vers des freelances est une bonne idée (allez jeter un petit coup d’œil chez nos amis de Learning-Sphere…). Vous pouvez également nouer des partenariats avec les principaux acteurs du Digital Learning afin de vous assurer d’être toujours à la pointe.

Si par contre, vous souhaitez faire monter en compétence une équipe existante, les principaux organismes de formation proposent maintenant des formations à ces nouvelles compétences.

Des MOOCs sont également accessibles pour s’autoformer par exemple :

Ces compétences devant être en permanence actualisées, il est souhaitable d’organiser une acculturation et une veille permanente. Petite minute promo puisque nous lançons la version Corporate de la Digital Learning Academy 🙂

Peut-on s’en passer ?

Se lancer dans le Digital Learning n’oblige pas forcément à constituer une équipe dédiée, cependant, le pilotage d’un projet Digital Learning est significativement plus complexe qu’un projet de formation « classique ». Même réduite au maximum, il serait risqué de se lancer sans disposer d’un chef de projet Digital Learning, maintenant appelé Digital Learning Manager.

« Ça, c’est du travail d’équipe ! »
Tim Cook

 


Je m’abonne à la Newsletter !