Chargement Évènements
  • Cet événement est passé

La transformation digitale des entreprises est une ritournelle à laquelle on ne peut pas échapper. Elle traverse les étages et finit généralement par envahir les services formation avec comme refrain « formez, formez… les collaborateurs aux pratiques digitales ». Alors naturellement, la tentation est grande de faire d’une pierre deux coups : former au digital par le digital. Une bonne idée, vraiment ?


Former aux outils digitaux

C’est généralement le premier sujet abordé. Bien sûr, la transformation digitale s’accompagne toujours de nouveaux outils, et les dispositifs de formation aux outils sont rôdés depuis longtemps avec la bureautique et les applications métier. Les solutions sont variées et les acteurs nombreux pour se familiariser avec Yammer, Skype, Linkedin, Twitter, DropBox, Google Drive,…

Opter pour l’auto-formation et des formules à distance permet non seulement de découvrir ces outils sans la crainte du regard des autres, mais aussi de démarrer le processus d’autonomisation dans l’appropriation permanente de nouveaux outils.

Se former aux nouveaux outils est certes important, mais commencer par ce sujet pourrait induire que la transformation digitale n’est qu’une question d’outil. Or, si l’aisance avec les outils est une des conditions de réussite, elle n’est pas suffisante : la transformation digitale s’appuie principalement sur un changement d’état d’esprit.


Former à l’état d’esprit digital

Réussir sa (vraie) transformation digitale n’est possible qu’avec un changement d’état d’esprit. Le challenge est là, nettement plus intéressant pour les services formation : le fameux « savoir-être ».

Et les sujets à traiter sont passionnants :

  • se tromper est autorisé et formateur
  • le travail fait est mieux que le travail parfait
  • ce qui était vrai hier ne l’est pas forcément aujourd’hui
  • tester vite, améliorer souvent
  • être altruiste dans ses stratégies
  • situer le client au centre de toutes les préoccupations

Là encore, la formation se doit d’appliquer ces principes à elle-même, et c’est presque une petite révolution 🙂 Heureusement, il existe des modèles dont on peut s’inspirer :

Autant de façon de démontrer par l’exemple qu’il est possible de fonctionner autrement.

Une nouvelle génération de formation


Les organismes ont bien compris que le marché de la transformation digitale était important, et les offres sont nombreuses chez Demos, Cegos, Orsys… (vue d’ensemble), mais les modalités proposées sont plutôt classiques.

Or, la transformation digitale a apporté à la formation de nombreuses nouveautés :

Les entreprises doivent s’approprier toutes ces nouveautés et être capables de les intégrer à leurs stratégies de formation.

Former au digital par le digital, c’est prendre le train en marche, et plutôt du côté de la locomotive.

« Excellent choix madame, j’ai le même à la maison » — Franck Xerox.