Newsletter #23 – 14 décembre 2015 : réforme de la formation, où en est-on ?

Chargement Évènements
Cet évènement est passé

À quelques jours de la fin de l’année 2015, faisons le point sur la réforme du 5 mars 2014, mais surtout sur les conséquences de son application. Quelles étaient les intentions de la réforme ? Où en est le CPF ? Qu’est-ce que le CPA ? Comment les organismes s’organisent-ils pour s’adapter ? Est-ce que ça marche ? Revue de détail.


De l’intention à la situation

Une-DLD2015-JPWLes principaux objectifs de la réforme de mars 2014 étaient de donner de l’autonomie aux salariés et de renforcer le caractère obligatoire de la professionnelle. Les intentions étaient louables, mais est-ce que les leçons du peu du succès du DIF (pour ne pas dire l’échec) ont bien été prises en compte ? Pas sûr, aux vues du marasme auquel sont confrontés les organismes de formation. Pourtant les risques avaient été clairement identifiés : nouvelles contraintes individuelles pour la création de son compte personnel de formation (CPF), mais aussi nouvelles obligations pour les organismes. Une double contrainte qu’il aurait certainement fallu mieux anticiper, mieux accompagner, ou pour laquelle il aurait été nécessaire de donner un peu plus de temps de mise en place. Jean-Pierre WILLEMS (juriste et consultant en droit de la formation) fait un bilan assez sévère de sa mise en œuvre.


Comment s’est porté la formation en 2015 ?

Deux-social_actu89180_photoTop Formation dans son baromètre annuel dressait une liste des 6 grands défis que devaient relever les organismes de formation en 2015. En fin d’année, le constat est également sévère de leur côté, presque inquiétant. Baisse des commandes (­15 % selon la FFP), obligation d’adapter les offres aux contraintes de certification, concurrence accentuée, mais aussi forte demande qualitative des entreprises. La formation professionnelle se porte donc mal en 2015. La faute à qui ? Les responsabilités sont multiples : un site dédié au CPF (www.moncompteformation.gouv.fr) créé à la va-vite, complexe et instable, une communication nationale qui ne démarre qu’en octobre, un manque d’anticipation de la part des organismes, et surtout beaucoup d’attentisme de la part de tous les acteurs. 2015 annus horribilis pour la formation comme aurait dit la reine d’Angleterre.


Qu’attendre et espérer de 2016 ?

Trois-CPF_en-parlent_et_ceux-qui_se_formentÀ n’en pas douter, les choses ne peuvent que s’améliorer. Sur 23 millions de bénéficiaires potentiels, seulement 2 millions avaient créé leur compte personnel de formation (CPF) en octobre 2015. La réserve de croissance est donc énorme. Et l’accélération commence à se mesurer, puisque de 10 formations financées début 2015 par le CPF, 45 000 l’ont été fin décembre. Il faut espérer que le retard soit rapidement rattrapé en 2016, ce qui donnerait une bouffée d’air et surtout bon espoir pour les organismes. 2016 devrait aussi être l’année de la mise en œuvre du CPA (le compte personnel d’activité), dont les négociations sont en cours. Le potentiel est là, les fonds, les intentions, les outils, les offres, yapuka !


Recevez notre NewsLetter thématique dans votre boite eMail tous les lundis matin.

 

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.