Newsletter #50 du 20 juin 2016 : Comment améliorer l’engagement en formation ?

Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Se former, ça prend du temps, toujours plus qu’on ne le pense, et surtout toujours plus qu’on en dispose. Pour contrer cette équation apparemment perdue d’avance, la recette de la réussite passe par l’engagement de l’utilisateur. Il n’est pas facile à gagner, et encore moins à conserver, cependant la mission n’est pas impossible.

Promis, demain je m’y mets !


Qu’est-ce que l’engagement ?

Unebis-photo-1457612928689-a1ab27da0dadLes formateurs le savent bien, capter l’attention des apprenants, et être capable de la garder n’est pas simple. Et pourtant, il arrive souvent qu’un exercice ou une étude de cas déclenche un engouement tel qu’il est impossible d’arrêter les stagiaires, même à l’arrivée de la bonne odeur du café de la pause. Ce petit miracle de la mise en action, cette volonté de consacrer à la fois du temps, de l’attention et de l’énergie, c’est l’engagement.

Cette dynamique vertueuse que nous attendons tous n’arrive pourtant pas à chaque fois. Elle n’est pas le fruit du hasard. Elle résulte de la combinaison de facteurs la favorisant, et que nous allons évoquer.


Pourquoi est-il si dur d’obtenir l’engagement en formation ?

Trois-apprentissage-social-360x280 Les MOOCs ont démontré qu’il était possible d’attirer un grand nombre d’utilisateurs. Malheureusement, ils ont aussi prouvé qu’il est était bien difficile de les conserver jusqu’à la fin.

Cet exemple des MOOCs est révélateur des principales difficultés à conserver l’engagement des apprenants tout au long d’une formation.
Les raisons peuvent être multiples :

  • Se former est chronophage.
  • Le cours n’est pas assez proche des attentes.
  • Le design et l’expérience utilisateur ne sont pas plaisants.
  • Les difficultés et la lassitude s’accumulent sans être gommées par un bon accompagnement.
  • Les autres sollicitations sont plus tentantes.
  • L’effort à fournir pour terminer semble trop important.

Heureusement, il existe des moyens de contrer ces effets négatifs.


Comment améliorer l’engagement ?

Deux-gamificationIndépendamment des méthodes et astuces utilisées pour favoriser l’engagement, viser des objectifs modestes et réalistes est une manière très efficace d’améliorer l’engagement. Bien souvent, la perception par l’apprenant de l’effort à fournir pour atteindre les objectifs de la formation semble trop importante. Il est préférable de fixer plusieurs objectifs facilement atteignables plutôt qu’un seul trop ambitieux.

D’autres facteurs ou outils peuvent ainsi donner la possibilité de favoriser ce « saint » engagement, à savoir :

  • Est-ce que la technologie favorise l’engagement ? Oui pour partie, l’attrait de la nouveauté, l’envie d’utiliser de nouveaux outils peut favoriser l’engagement. Attention cependant, l’effet est de courte durée.
  • La gamification est-elle la martingale de l’engagement ? Sans être la méthode miracle, elle est cependant très efficace ; elle permet de transformer un utilisateur en « participant ». En appliquant la boucle d’engagement, l’effet peut-être durable.
  • La dimension sociale est-elle à favoriser ? C’est effectivement une des clés de l’engagement, se sentir impliqué, entouré, utile, favorise grandement l’engagement.
  • Le cas de la vidéo (actuellement le média vedette des MOOCs) est particulièrement important, l’engagement est très lié à ce qui se passe au sein de ces petites capsules.

Voyons 2 exemples :

La conclusion vous appartient…

L’engagement est le résultat d’un grand nombre de facteurs, liés à la motivation personnelle, au plaisir pris lors de la formation, aux challenges à relever, aux aspects concrets, à l’utilité évidente et immédiate de la formation, et à un bon dosage entre efforts et bénéfices.

Engagez-vous, engagez-vous qu’ils disaient !

 

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.