Newsletter #48 du 6 juin 2016 : Learning on the job, comment organiser la « formation sur le tas » ?

Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Popularisées par le modèle 70/20/10 et la formation informelle, les approches alternatives à la formation traditionnelle commencent à émerger. Et parmi ces nouvelles approches, celle appelée « Learning on the job » incarne le mieux l’internalisation de la formation en entreprise. Alors, quels sont ses avantages, ses caractéristiques, et les bonnes pratiques pour la mettre en œuvre ? Action !


Learning on the job, principes et avantages

L’apprentissage sur le tas ne doit pas être confondu avec l’apprentissage informel. Le « Learning on the job » est bien un processus cadré, outillé et organisé, alors que par définition l’apprentissage informel est non structuré, et survient régulièrement à l’improviste.

L’apprentissage sur le tas est bien un processus de formation construit, il organise et combine de nombreuses activités, telles que :

  • le coaching collectif ou individuel,
  • la capitalisation et le partage de bonnes pratiques,
  • des séances de co-construction,
  • l’accompagnement au passage à l’action,
  • des supports d’aide à la performance.

C’est un processus qui ancre la formation interne dans la durée et présente de nombreux avantages, à savoir :

  • il instaure un état d’esprit de partage de connaissance et de compétences,
  • il donne de la souplesse à la planification des actions de formation,
  • il permet une large démultiplication de la formation,
  • il réduit fortement les coûts logistiques par une formation sur le lieu de travail,
  • il permet d’acquérir des compétences immédiatement opérationnelles.

Il ne faut cependant pas ignorer les avantages des formations externes, car elles apportent aux entreprises des connaissances et des compétences qu’elles ne possèdent pas. Une juste combinaison de ces deux approches permet d’enrichir le capital humain, de le pérenniser et de le diffuser largement.


Comment s’y prendre ?

Pour que cette modalité de formation soit efficace, il faut un minimum de méthode, d’organisation et d’accompagnement lors de ses premières mises en œuvre.

La phase la plus importante est l’accompagnement individuel. Le scénario suivant est souvent recommandé :

  • Je te montre en situation normale et tu observes.
  • Je te montre en décomposant lentement chaque phase/action et tu reformules ta compréhension.
  • Tu fais avec moi.
  • Je t’accompagne à faire.

L’apprentissage sur le tas doit suivre une démarche structurée et doit comporter :

  • une progression pédagogique,
  • un parcours de formation,
  • une équipe de tuteurs,
  • des supports de formation,
  • un accompagnement des coachs, mentors et des formés,
  • une évaluation de la formation et des acquisitions de compétences.

Les prérequis nécessaires à la réussite d’une telle approche de la formation reposent sur certaines valeurs d’entreprise :

  • le droit à l’erreur,
  • le partage de savoir,
  • la bienveillance.

Le learning on the job donne ainsi la possibilité à l’entreprise de s’inscrire comme un acteur constructif de la formation des salariés. Ce dispositif permet par ailleurs à l’entreprise d’être impliquée et en phase avec l’air du temps. En effet, les évolutions métiers et outils poussent les salariés à se remettre régulièrement à niveau dans bien des domaines. Pour les entreprises, l’enjeu demeure donc de conserver la compétitivité de leurs équipes, pour faire face aux changements.

 

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.