Chargement Évènements
  • Cet événement est passé

Pas la peine d’avoir le don de lire l’avenir dans les feuilles d’émargement pour se rendre compte que la formation fait sa crise d’adolescence. Elle cherche à s’émanciper, à s’affranchir des règles habituelles et des conventions. Elle doit se réinventer au regard des bouleversements des attentes, des comportements et des contraintes. Pourquoi la formation échapperait-elle aux grands chambardements qui chahutent les fonctions RH ? Allez ! On va tout casser !!


Pourquoi hacker la formation ?

Eco-systemeParce que le monde change, parce que les attentes changent, parce que les outils changent, parce que changer c’est avancer. Toutes ces bonnes raisons nous poussent à faire évoluer la formation vers une organisation plus fluide, plus réactive, à repenser des dispositifs plus agiles, plus efficaces, à utiliser des outils plus modernes, plus interactifs, plus personnalisés.

C’est aussi pour remettre l’apprenant au centre des dispositifs, pour faciliter et encourager les échanges entre pairs, pour pratiquer la co-construction et inventer la formation de demain.

Et enfin parce que la formation d’aujourd’hui n’est plus le petit périmètre de la formation formelle contrôlée par l’entreprise, mais bien un écosystème complet à unifier.


Ils l’ont fait !

Unebis-BmBJOffHjI1JrRKGKFwOewLe sujet est d’actualité, car la 2e édition de HackEdu s’est tenue le week-end dernier, avec pour objectifs de :

  • Hacker les mentalités, c’est-à-dire mettre en place de nouvelles solutions pour répondre aux nouveaux codes sociétaux qui entourent le secteur de l’éducation, comme trouver des moyens concrets de récompenser l’effort plutôt que le résultat.
  • Hacker le réseau éducatif, en développant une intelligence collective entre professeurs et en améliorant la transmission d’informations entre professeurs et élèves.
  • Hacker les formats et les outils, ce qui implique de capitaliser sur les nouveaux usages des jeunes plutôt que de les contrer, comme le smartphone.
  • Hacker la formation professionnelle, c’est-à-dire réinventer les cycles d’éducation et de formation.

Un résumé de ce passionnant événement est d’ailleurs à lire chez Maddyness, à lire et écouter chez Blaaast mindset ou encore à regarder chez 360Learning.


Comment repenser la formation ?

Deux-Fhoto-CKR-fullSizeRenderOublier les habitudes, contourner les barrières, détourner des outils, prendre des risques, faire preuve d’audace et de créativité, c’est ce que fait L’Oréal avec son Université d’entreprise qui se réinvente tous les ans (à venir écouter lors du Digital Learning Day du 23 juin).

On peut aussi utiliser la méthode RAID (Rapid & Agile Instructional Design) comme nous l’avons exposé lors d’un récent Webinar. Appliquée à l’Université du Service de la SNCF, cette méthode a permis de concevoir et produire un module de formation pour mobile en moins d’un mois.

Mais cela passe aussi par de nouveaux lieux pour se former comme les Fablab ou de nouvelles approches pédagogiques comme la pédagogie inversée.

Cela revient à désapprendre nos anciens modes d’apprentissage, pour les améliorer, les faire évoluer, les réinventer, les déconstruire pour les reconstruire sur de nouvelles bases. Alors oui, hackons la formation et pour de bon.


Je m’abonne à la Newsletter !