Newsletter #19 – 16 novembre 2015 : l’apprentissage collaboratif

Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

« On apprend toujours seul, mais jamais sans les autres », dixit le Pr Philippe Carre. Et cela n’a jamais été aussi vrai qu’aujourd’hui, où les relations interpersonnelles, les nouvelles organisations en réseaux, les outils collaboratifs et les réseaux sociaux ouvrent un champ d’ riche, motivant et puissant. La s’ouvre maintenant aux communautés, au co-apprentissage, à « l’apprendre ensemble ».


Le partage des savoirs, nouvelle tendance d’entreprise

l-apprentissage-collaboratif

Les stratégies de via des formateurs est encore majoritaire en entreprise, mais petit à petit les formations entre collaborateurs commencent à se mettre en place et sont des alternatives viables et efficaces. De cette façon, les collaborateurs peuvent eux-mêmes participer à la formation de leurs collègues, dans un objectif lié aux besoins de l’entreprise. Concrètement, ces dynamiques d’apprentissage peuvent être mises en place par le parrainage, les binômes de compétences, des réunions de partage de d’expérience ou encore des revues de pairs suivant différentes méthodes. Parmi ces méthodes, citons les communautés d’apprentissage, les groupes de codéveloppement, les réseaux d’échanges ou les communautés de pratiques. Les entreprises mettent ainsi en place un apprentissage collaboratif, où chaque apprenant contribue au but commun. Denis Cristol, directeur de l’ingénierie au CNFPT et chercheur associé à Paris Ouest Nanterre, se penche notamment sur cette nouvelle tendance qui s’implante en ce moment en France via l’initiative « Apprendre ensemble ».


Les outils collaboratifs

Méthode1Dans la mesure où tout le monde ne s’improvise pas forcément bon et pédagogue en un clin d’œil, ces partages de savoir ont besoin d’être cadrés et encadrés. Pour le cadrage, plusieurs outils digitaux adaptés à la collaboration et à l’échange sont disponibles en ligne. Au-delà des classiques outils de Webinar permettant de se retrouver en « live », tels que Google Hangout, GotoWebinar ou Webex pour les plus connus, il existe de nombreux outils permettant la co-construction de contenus synchrones ou asynchrones. Padlet a été un des précurseurs, tout comme Framapd, mais aujourd’hui, le niveau monte d’un cran avec de véritables outils de brainstorming en ligne, tels que RealTimeBoard pour des tableaux blancs interactifs, ou bien Coggle pour créer des MindMap. Un autre sort également son épingle du jeu, Creatlr, plus riche et structurant, qui permet de mettre en œuvre la très performante de Thinking.


Les plateformes sociales

creatlrCôté plateformes sociales, les LMS et LCMS ne sont pas en reste. Blackboard, avec sa nouvelle version « Collaborate » promet une expérience utilisateur simple et efficace, 360Learning met en avant les fonctions sociales et collaboratives de sa plateforme, tout comme FuturSkill Digital avec Syfadis Suite qui s’enrichit de fonctionnalités de social learning, de même que WBT Social Learning. Cependant, la simple mise en place de ce type d’outils ne permet pas de garantir le partage et la collaboration. La question de l’encadrement se pose dès lors. Comme tout réseau, les réseaux d’apprentissage doivent ainsi atteindre une taille critique permettant un fonctionnement régulier, et doivent être animés et dynamisé par un community manager.


Recevez notre NewsLetter thématique dans votre boite eMail tous les lundi matin.

 

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.