Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Vanté depuis de nombreuses années comme la meilleure formule de formation, le Blended Learning n’est pas une simple alternance de modalités distancielles, présentielles, synchrones, asynchrones, suivies seul ou en groupe, mais surtout une ingénierie globale spécifique.

Attractif

Pour se former, bien souvent, ce n’est ni le besoin, ni l’envie qui manque, mais le temps. Au moment du choix des activités à placer dans les maigres interstices disponibles dans nos agendas, c’est à maintes reprises le plaisir qui l’emporte sur la raison. Pour avoir une petite chance de se voir attribuer les miettes de notre précieux temps, la formation doit savoir nous séduire, et ne pas nous lasser trop vite.

Pour capter durablement notre attention, le scénario, les contenus, les activités doivent se concentrer sur plusieurs aspects :

  • la concision: pour l’apprenant, il est toujours plus facile d’approfondir un sujet qui l’intéresse que de se forcer à suivre un sujet qu’il considère trop long ;
  • la mise en scène: la mise en perspective d’un sujet est essentielle pour lui donner du sens, donc de l’intérêt. Pour cela les recettes sont multiples : partir d’un exemple, raconter une histoire, commencer par la fin et reconstituer le fil des explications, etc. ;
  • la mise en forme: en enfant gâté par le design soigné de nos environnements numériques, nous sommes sensibles au soin accordé aux détails graphiques. Trop d’irritants esthétiques ou trop peu d’effort apporté à la mise en forme se transforment rapidement en décrochage (y compris pour les séquences présentielles) ;
  • la démarche pédagogique: même s’il est difficile de la percevoir, la démarche choisie pour faire découvrir, comprendre et s’approprier le sujet doit être adaptée au contexte d’apprentissage, au profil général des apprenants, aux objectifs à atteindre et à l’importance du sujet dans l’ensemble du parcours blended.

Bienveillant

La bienveillance est une des valeurs fortes du Digital, elle place la personne au cœur de l’action, c’est un état d’esprit et non un processus. Être bienveillant, c’est faire confiance, avoir une attitude d’écoute et d’empathie. Il n’y a rien de plus motivant que sentir que l’on nous fait confiance. L’impératif du succès que nous nous imposons est alors plus fort que si les contraintes pour réussir nous étaient imposées.

Concrètement, cela se traduit par :

  • des feedbacks réguliers, de validation, de correction, d’encouragement ;
  • la liberté de suivre les différentes parties sans contrainte d’ordre ;
  • la non-obligation de complétion qui permet de consulter le contenu juste suffisant pour chacun ;
  • reconnaître l’effort plus que le résultat, autoriser voire encourager l’expérimentation sans pénaliser les erreurs.

Cohérent

Enchaîner les activités, voire papillonner de séquence en séquence, peut provoquer l’euphorie de la liberté de se former quand on veut, d’où on veut, comme on veut, cependant, le revers de la médaille est l’inévitable sentiment de devoir reconstituer un puzzle sans avoir la photo d’ensemble.

Pour éviter ce contrecoup du Digital Learning et plus particulièrement des parcours blended, il faut être particulièrement vigilant à la cohérence de chacune des séquences entre elles.

Pour cela, quelques éléments sont à garder à l’esprit :

  • définir et hiérarchiser les objectifs de formation et les objectifs pédagogiques ;
  • préciser les objectifs visés au début de chaque séquence ;
  • fournir une synthèse des points à retenir et leurs conséquences concrètes en fin de séquence ;
  • harmoniser l’ensemble des éléments de référence dans toutes les séquences, quelle que soit la modalité (présentielle, distancielle, synchrone, asynchrone, seul ou en groupe) : vocabulaire, objectifs, charte graphique ;
  • partager ces éléments de référence avec l’ensemble des membres de l’équipe pédagogique afin que chacun, même s’il n’a en charge qu’une partie de la conception de certaines séquences, puisse prendre en compte la globalité des séquences qui composent du parcours.

Diversifié

À chacun sa stratégie et ses préférences d’apprentissage. Le parcours de formation Blended doit permettre de composer sa propre expérience formation. Pour cela, il peut être utile de proposer des séquences redondantes avec des modalités différentes. Par exemple, inclure dans le parcours, une vidéo, un PDF ou une classe virtuelle, portant sur le même sujet ne doit pas être pris pour une répétition inutile, mais comme un moyen de s’ajuster aux préférences de chaque apprenant. D’autre part, proposer des modalités différentes permet de lutter contre l’inévitable lassitude des activités au format trop proche.

 

 

« Osons ! » — P. Elkabbach