[Newsletter 156] Visite de la salle de formation de demain

Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Après avoir étudié les supports, les stagiaires et le formateur de demain, terminons l’exploration avec la salle de formation de demain. Le format en U, omniprésent dans les salles, est-il vraiment le format idéal ?

La fin de la génération « U » ?

Ah le « U » ! le format idéal pour une salle de formation ?

Le formateur peut voir d’un coup d’œil tous les stagiaires, les stagiaires peuvent se voir, le formateur peut déambuler au centre du U.

Que des avantages…

sauf que bien souvent :

  • l’espace central n’est pas très utilisé ;
  • les stagiaires se retrouvent collés au mur ;
  • et se tordent le cou pour voir le formateur ;
  • il n’y a pas assez de tables et les chaises sont très serrées ;
  • comme au restaurant les punis sont ceux qui ont les pieds.

Bien sûr, cette disposition est meilleure que les tables en rangs comme à l’école, mais elle n’est pas pour autant idéale.

Avec les supports numériques, la quantité de documents remis et utilisés tend à diminuer fortement. Alors, a-t-on vraiment besoin de ce format « de travail » et de toutes ces tables qui prennent de place ?

Pas forcément.

Le format « cabaret » a de nombreux avantages :

  • une bien meilleure liberté de déplacement pour le formateur et les stagiaires ;
  • un meilleur champ de vision pour les stagiaires ;
  • moins d’espace consommé par les tables ;
  • un nouveau format qui autorise de nouvelles approches pédagogiques ;

Pour ceux qui ont déjà pratiqué ces espaces plus ouverts, où les changements de configuration sont possibles rapidement sans transformer la formation en séance de déménagement savent combien ils permettent d’expérimenter et de pratiquer des activités innovantes et collaboratives facilement.

Un mobilier adapté

Bien sûr, transformer une salle en U en salle plus ouverte et plus adaptée à la créativité, à l’expérimentation, à la collaboration suppose d’avoir du mobilier adapté :

  • des chaises à roulettes ;
  • de petites tables légères et facilement déplaçables ;
  • quelques tables dépliables/repliables facilement pour les travaux en groupe ;
  • des tableaux papier sur roulettes ou accrochables aux murs ;
  • de grandes surfaces aux murs sur lesquels dessiner, coller des post-its ;

Mais aussi d’aménager un espace « pause permanente » avec de l’eau, du café et quelques petits gâteaux à grignoter, pour que chaque stagiaire puisse faire une micropause de 2-3 minutes, et surtout se lever et bouger. Ces micropauses permettent en quelques minutes de recharger ses batteries et de reprendre la formation du bon pied, plutôt que d’attendre avec impatience la pause « officielle » du programme.

 

Une salle bien équipée

OK, la salle de formation de demain sera reconfigurable en un clin d’œil, elle permettra de se lever, de bouger facilement, de faire des micropauses bienfaitrices et favorisera les échanges.

Il ne manquerait cependant pas quelques petits accessoires pour la rendre plus vivante ?

Voici quelques équipements à mettre sur la liste au père Noël :

  • une borne Wifi pour que chaque stagiaire puisse utiliser son Smartphone pour participer aux brainstormings de groupe avec Wooclap, Sparkup ou Beekast et aux challenges avec Kahoot ;
  • quelques tablettes en libre service pour faciliter les recherches sur Internet pendant les travaux en sous-groupe ;
  • une petite clé Chromecast sur le vidéoprojecteur pour que chaque stagiaire puisse projeter l’écran de son Smartphone (ou tablette ou PC) ;
  • un stylo numérique eBeam pour transformer les tableaux blancs en écrans interactifs
  • un jeu de cartons Plickers pour faire des quiz et des sondages ;
  • sans oublier les post-its grand format pour pouvoir utiliser l’app digitale qui va avec ;

 

Si vous voulez tester ce type de salle, allez visiter l’inno.centre (ceci n’est pas une publicité) ou bien rapprochez-vous du LearningLab Network.

 

« La formation aussi peut faire du home staging » — Valérie Damidot

 

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous