[Newsletter #110] Le découpage d’une formation en grains, une bonne idée ?

Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Quand elles n’étaient que présentielles et en salle, les formations étaient découpées en journée, ou en demi-journée. Avec l’arrivée du e-learning, puis du Digital Learning, les parcours de formation se sont raccourcis, et le besoin de le découper finement et précisément s’est généralisé. Mais qu’apporte réellement le découpage en grains ?

Qu’est-ce qu’un grain ?

Dans la nature, le grain est à l’origine des plantes. En pédagogie, c’est le fruit des objectifs pédagogiques. La pédagogie par objectifs vise à définir des objectifs pédagogiques décrivant des résultats opérationnels mesurables. Un grain est un élément unitaire de formation qui traite un objectif pédagogique.

Il a pour caractéristiques :

  • un point de départ précis
  • un point d’arrivé clair
  • une liste de prérequis
  • il traite un objectif pédagogique unique
  • il est autonome et indépendant des autres grains
  • il comporte sa propre évaluation

Un sujet peut nécessiter plusieurs grains pour être traité, mais pas un objectif pédagogique.

Pourquoi découper en grain ?

La notion de grain pédagogique est directement liée aux parcours de formation. En effet, sans grain, la notion de parcours n’a pas d’existence possible.

Le fait de découper un grain un parcours de formation, permet d’en composer plusieurs. Par exemple :

  • un parcours exhaustif composé de tous les grains pour ceux qui veulent faire un tour complet du sujet
  • un parcours court composé que quelques grains pour les curieux
  • un parcours à la carte pour ceux qui maîtrisent déjà certaines notions, composé des grains traitant des notions qu’ils doivent acquérir.

Mais le découpage en grain permet aussi :

  • de pouvoir avancer dans son parcours en plusieurs étapes
  • de pouvoir s’arrêter “proprement” au milieu d’un parcours à la fin d’un grain
  • de pouvoir reprendre une formation exactement là où elle s’est arrêtée.

Au-delà de l’intérêt pour l’apprenant à qui on peut proposer plusieurs parcours pour un même thème, le découpage en grain facilite le travail à plusieurs concepteurs pédagogiques. En effet, il est alors possible de répartir plus facilement le travail de conception des grains puisqu’ils sont indépendants les uns des autres.

Comment découper en grain ?

Le découpage des grains ne peut se faire que lorsque l’ensemble des objectifs pédagogiques sont tous précisément définis.

La conception de la collection de grains consiste alors à considérer chaque grain comme une micro-formation à un seul objectif, en tenant compte des caractéristiques vues plus haut.

À la fin de la conception d’un grain, pour s’assurer qu’il est “conforme”, il faut se poser les questions suivantes :

  • au début du grain, l’apprenant sait-il précisément ce qu’on attend de lui ?
  • Au début du grain, l’apprenant sait-il ce qu’il doit faire ?
  • À la fin du grain, l’apprenant sait-il ce qu’il doit retenir ?
  • À la fin du grain, est-ce que l’objectif pédagogique est atteignable ?

Dans la mesure du possible, les grains qui composent une formation doivent avoir une taille similaire, afin de faciliter, le repérage de l’apprenant dans sa progression globale.

« Il faut des petites briques pour faire un grand édifice ! » — Ole Kirk Christiansen

 

 

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous