[Newsletter #104] Boring Learning : une fatalité ?

Chargement Évènements
Cet évènement est passé

En formation, il y a des minutes qui semblent plus longues que les autres, celles où l’ennui s’installe rapidement jusqu’à en voler la vedette au sujet.

 

Les causes

Quel que soit le sujet, qu’il soit fondamental ou secondaire, réglementaire ou technique, obligatoire ou facultatif, rien n’oblige à l’aborder sous un angle trop sérieux. Car bien souvent, c’est ce manque de prise de recul par rapport au sujet qui est la cause principale de l’ennui. Enlevez les petites parts de camembert, le parcours coloré et vos adversaires, et le Trivial Pursuit devient un classique test de culture générale. Ça vous tente ?

Que préférez-vous ?

  • « Dans ce module, nous allons découvrir et approfondir les 7 phases d’une négociation commerciale. »

ou

  • « Aidons Sophie à guider son client sur le chemin de l’achat. »

Rendre une formation ennuyeuse est très simple, il suffit de rester centré sur le sujet, et de ne pas se mettre à la place de l’apprenant.

Comment l’éviter en salle ?

Voilà quelques petits conseils :

  • Ne commencez pas la conception de votre formation en ouvrant PowerPoint.
  • Ne vous concentrez pas sur ce que vous devez présenter, dire ou expliquer, mais ce que les apprenants doivent comprendre et retenir.
  • Mettez-vous à la place de vos apprenants, et dressez la liste des connaissances, et des compétences qui leur seront réellement utiles en situation de travail.
  • Partez de ces situations concrètes pour concevoir le déroulement de votre formation, et oubliez la structuration logique de votre contenu.

Ensuite, pariez sur la capacité de découverte et d’exploration des participants. Nous avons tous cette compétence naturelle et puissante de comprendre par nous-même en étant guidé, alors n’hésitez pas à considérer l’apport théorique comme un des éléments d’une étude de cas ou comme la synthèse d’un exercice, plutôt que comme le point de départ de vos séquences d’apprentissage.

Et enfin, considérez la posture du formateur comme facilitateur d’apprentissage plutôt qu’expert qui fait show, et donner aux participants un rôle actif et central.

Comment l’éviter en ligne ?

Encore plus qu’en salle, on est tenté de concevoir une formation en ligne comme une « ressource » autonome qui formalise le plus exhaustivement et le plus exactement possible le contenu du sujet traité. Cela conduit généralement à convier l’apprenant à suivre une présentation fade où les interactions semblent être des exercices imposés sans réel intérêt.

Quelques petits conseils qui peuvent tout changer :

  • Adoptez un ton léger, proche du langage parlé plutôt qu’écrit.
  • Adressez-vous à l’apprenant pour qu’il se sente concerné.
  • Impliquez l’apprenant dans la découverte du contenu, ne le considérez pas comme un simple spectateur.
  • Pensez visuel, simple et synthétique.
  • Structurez le contenu selon plusieurs niveaux de « lecture » pour distinguer facilement l’essentiel du facultatif.
  • Donnez de la liberté de navigation.

Côté graphique, ergonomique, et plus globalement l’UX (User Experience), inspirez-vous de vos bons souvenirs en tant qu’utilisateur d’outils et de services en ligne, soyez vigilant, attentif, exigeant pour chasser les petits « irritants » qui peuvent gâcher bêtement l’expérience formation.

 

« Vos paupières sont lourdes comme du plomb ». Messmer

 

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.