NewsLetter #10 — 14 septembre 2015 : Comment aborder et réussir la transformation digitale de la formation ?

Chargement Évènements
Cet évènement est passé

« , ubérisons-nous ! »

Cette expression de Marion Breuleux donne un bon résumé des enjeux concernant la transformation digitale de la formation. Les apprenants boudent les salles et veulent pouvoir apprendre quand ça leur chante, tandis que les , la classe inversée, les fabalab et les learning expeditions donnent à réfléchir sur les formats traditionnels. Par conséquent, les formateurs doivent acquérir une nouvelle culture et les organisations définir une véritable stratégie digitale. Développement.


[one_fourth spacing= »yes » last= »no » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »] photo-numa-ad-300x225

[/one_fourth]
[three_fourth spacing= »yes » last= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]

La transformation digitale en entreprise

Quelques start ups ont sorti leur épingle du jeu, se servant d’Internet pour créer leur business model, comme AirBnB ou Leboncoin. Tandis qu’Amazon a pris la place de nombre de librairies, iTunes a déplacé la place du marché du disque, Uber celui des taxis. Si pour certains, ces entreprises innovantes ne sont que quelques exemples loin de leur quotidien, c’est qu’ils ont regardé un peu trop vite autour d’eux. Le numérique impacte tous les secteurs, tous les postes et toutes les entreprises. Pourquoi ? Parce que le se fait une place dans notre quotidien professionnelle. Ce digital ne sert plus seulement à avoir une carte de cantine qui fonctionne, il sert également à échanger entre différents services, à construire de nouveaux projets, à moderniser, voire transformer les business models existants. Le numérique est déjà là et les sociétés qui ne l’ont pas encore intégré, commencent pour certaines à s’inquiéter, de peur de se retrouver un peu dépassées, perdues devant une transformation digitale qui s’impose et se généralise.
(cf. Formation professionnelle et transformation digitale – où en est-on ?)
[/three_fourth]


[one_fourth spacing= »yes » last= »no » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]dsc00552

[/one_fourth]
[three_fourth spacing= »yes » last= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]

La nécessité de formation au numérique

De fait, la formation au digital devient un enjeu essentiel. En effet, il devient impératif de former ses collaborateurs aux nouvelles technologies, nouveaux programmes, nouveaux modes de travail. Il n’est plus temps d’attendre de voir ce que l’avenir réserve, il est temps d’agir enfin, de passer à l’ère du numérique, afin de ne pas perdre pieds comme de grandes entreprises l’ont déjà faits, à l’image d’un grand magasin, obligé de fermer ses portes sur les champs Elysées, parce qu’il n’a pas fait le choix du numérique. D’autant que l’enjeu se situe aussi bien à l’échelle de l’entreprise qu’à celle du collaborateur. Ce dernier doit lui aussi être en mesure d’apprendre et d’évoluer en permanence, au fil des changements, dans une grande compétition au progrès. Il en va de son avenir, aussi bien dans son entreprise d’aujourd’hui que dans celle où il sera demain. Difficile du coup de faire le dos rond, de faire fi de ce Nouveau Monde digital qui transforme les métiers.
(cf. La Transformation numérique de la formation professionnelle)
[/three_fourth]


[one_fourth spacing= »yes » last= »no » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]black-and-white-iphone-smartphone-desk

[/one_fourth]
[three_fourth spacing= »yes » last= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]

Ubérisation, la formation à la demande

Face à cette nécessité d’évolution constante, la formation doit accélérer le rythme de sa transformation. La formation se doit de s’ouvrir au digital et de former au digital. Plus encore, elle doit embarquer dans un train déjà en marche, se renouveler elle aussi, et faire en sorte d’accompagner véritablement et efficacement l’entreprise et ses collaborateurs vers le digital. MOOC, COOP, classe inversée, Serious Game ou encore social learning sont désormais des modalités de formation viables. Il s’agit de proposer des solutions à la demande, permettant aux collaborateurs de se former aussi bien en distantiel qu’en présentiel. L’offre de formation doit muter vers le sur mesure, en fonction de chaque entreprise, voire de chaque collaborateur. De la même manière qu’on commande maintenant en quelques clics, la formation doit se présenter comme un service capable de s’adapter aux besoins de l’entreprise et de ses collaborateurs.
(cf. Ubérisons-nous ! )
[/three_fourth]


[one_fourth spacing= »yes » last= »no » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]Digital-Learning-Manager-1680x250

[/one_fourth]
[three_fourth spacing= »yes » last= »yes » center_content= »no » hide_on_mobile= »no » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= »solid » padding= » » margin_top= » » margin_bottom= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »]

manager, nouveau pivot

Au centre de cette nouvelle vision de la formation, le Digital Learning Manager peut devenir l’homme clé de la formation permettant à chacun d’atteindre ses objectifs. Stratège, le Digital Learning Manager est aussi pédagogue. De fait, les différents supports numériques ne sont que des outils au service d’un scénario pédagogique. C’est le scénario pédagogique qui évolue, qui s’adapte à la numérisation de notre quotidien, à la tendance grandissante de tout un chacun à passer rapidement d’un sujet à l’autre sans pour autant l’imposer. Pour le Digital Learning Manager, il s’agit aussi d’anticiper sur les technologies de demain, d’être formé avant les autres afin de former en retour. Il s’agit encore d’évangéliser, de convaincre de l’utilité du numérique certains collaborateurs réticents face aux nouvelles technologies et au changement en général. Déjà présent dans de grandes entreprises françaises comme Danone, le poste de Digital Learning Manager a vocation à se développer et à devenir un poste clé pour l’évolution de toute entreprise.
(cf. Le Digital Learning Manager connecte la formation)
[/three_fourth]


Transformation digitale de la formation, pour aller plus loin

La transformation digitale de la formation est un sujet d’analyse très intéressant, permettant d’envisager le Digital Learning sous un nouvel angle. Nous vous proposons d’approfondir ce sujet via un autre canal de discussion interactif.

Echangeons ainsi via un chat, le 15 septembre 2015 de 11 h 30 à 12 h afin d’évoquer de façon plus précise la transformation digitale de la formation.


Recevez notre NewsLetter thématique dans votre boite eMail tous les lundi matin.

 

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous