Newsletter #60 Produire en interne ses contenus e-learning, une bonne idée ?

Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Mettre en boîte des contenus de formation n’était que rarement de la responsabilité des services formation. Seulement voilà, depuis quelques années, le Digital Learning est passé par là, et formaliser les expertises et les savoirs est devenu courant. Passer de consommateur à producteur peut-il se faire simplement ? Faut-il s’associer à un spécialiste ? Serez-vous capable de passer de l’autre côté de la barrière ?


Sous-traiter, jusqu’où ? Et avec qui ?

Dans la production de contenus e-learning, 2 activités se complètent : la conception pédagogique et la médiatisation.

Pour la conception pédagogique, 3 compétences sont nécessaires :

  • la connaissance du sujet à formaliser,
  • la pédagogie distancielle,
  • la scénarisation multimédia.

Quant à la médiatisation, elle nécessite 3 autres compétences :

  • la maîtrise des technologies de diffusion online et offline,
  • la maîtrise des outils de production des médias (images, sons, vidéos, animations, etc.),
  • la maîtrise des outils de diffusion : site web, plateformes LMS, plateforme de MOOC, kiosque, etc.

Vous pouvez vous lancer dans la conception pédagogique si à minima vous disposez en interne de l’expertise sur le sujet à traiter. Et si la notion d’objectif pédagogique, de rythme d’apprentissage, de scénarisation ne vous effraie pas, alors lancez-vous dans le délicat exercice de transformer un sujet dont le niveau de difficulté peut varier du « très hard » au « pas simple » en une histoire facile à comprendre et passionnante. Sinon, faite appel à une agence spécialisée en scénarisation pédagogique e-learning.

Si des mots comme Flash, HTML, responsive, scorm, xAPI sonnent à vos oreilles comme un grincement d’ongle sur un tableau noir, alors vous avez raison d’envisager de sous-traiter la production de vos modules e-learning à un spécialiste de la médiatisation de contenus de formation.

Et si aucune de ces 2 activités ne vous tente, alors oui, confiez votre projet dans sa globalité à une agence spécialisée.


Produire seul, mais comment s’y prendre ?

Si un jour de grande confiance, vous décidez de vous lancer dans la belle aventure de concevoir et de produire en interne vos propres contenus e-learning, sachez maîtriser et ajuster vos ambitions à la hauteur de vos compétences et de vos moyens. Soyez humble et modeste. Produire un « bon » cours e-learning, ce n’est pas produire une « œuvre multimédia », c’est avant tout :

  • un contenu adapté aux objectifs — et non pas un contenu exhaustif sur le sujet ;
  • un scénario qui met en œuvre des mécanismes pédagogiques favorisant l’attention — et non pas un suite de diapos PowerPoint animées ;
  • une tonalité adaptée favorisant la réflexion — et non pas la simple mémorisation.

Et pour ne pas vous noyer dans une médiatisation qui vous dépasse, préférez aussi :

  • des médias simples, comme une photo, un schéma, ou une petite vidéo — et non pas une animation complexe et chronophage à produire ;
  • une interactivité simple et justifiée — et non pas des clics trop nombreux et inutiles ;
  • un découpage adapté à chaque séquence, un simple texte si cela est suffisant ou une page avec du scrolling s’il le faut — et non pas un format unique pour chaque écran.

Enfin, quelques erreurs classiques sont à éviter, mais vous les découvrirez bien assez tôt. 🙂


Produire, mais avec quels outils ?

Avant tout, n’ayez pas de regret si vous avez déjà choisi un outil, il n’existe pas d’outil idéal !

On peut classer les outils en trois catégories :

  • Les outils de conversion de PowerPoint (rapid learning). Si vous avez opté pour des contenus simple, rapide à concevoir, rapide à produire, rapide à consommer, rapide à oublier, tournez-vous vers iSpring, de loin la meilleure solution.
  • Les outils auteurs. Vous entrez là dans un monde plus complexe, nécessitant d’investir un temps suffisant pour pouvoir en tirer profit. Le trio gagnant est :
  • Les frameworks web. Bienvenue dans le monde du développement informatique, c’est la voie la plus complexe, mais aussi celle qui vous donnera les plus grandes possibilités : connexion à des bases de données, adaptation automatique aux différents « device » : écrans, tablettes, smartphones. Voici une petite sélection :
    • Adapt Learning : simple, performant, et très adapté aux contenus e-learning,
    • Bootstrap : l’incontournable des interfaces web modernes,
    • Jquery : un des « moteurs » les plus utilisés pour dynamiser les pages web.

Un dernier conseil, que vous fassiez en interne, ou que vous sous-traitiez tout ou partie de vos contenus e-learning, restez simple, le mieux est l’ennemi du bien.

 

 

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous