Newsletter #56 Meurs PowerPoint, Meurs !

Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Une idée : un PowerPoint. Un scénario : un PowerPoint. Un story-board : un PowerPoint. « Quand on n’a qu’un marteau, tous les problèmes ressemblent à un clou », disait Abraham Maslow. À l’heure de l’UX (User Experience), des tablettes et du responsive design, êtes-vous sûr de partir du bon pied avec… PowerPoint ? Chronique d’une mort annoncée.


PowerPoint, l’avènement ?

Une-sway-vs-prezi-comparaison-des-2-outils-renouvelant-l-art-des-prez

Confortablement installé depuis des années sur pratiquement tout ce qui a un clavier et un écran, PowerPoint est LE logiciel à tout faire. Oui, mais le fait-il bien ?

Il est vrai que PowerPoint est simple d’utilisation, qu’il permet de faire rapidement un schéma ou une petite mise en page, qu’il regorge de fonctionnalités plus ou moins pratiques pour écrire du texte en dégradé violet, faire rebondir une image ou traverser l’écran d’une boule de feu.

Rapidement devenu l’outil de base (voire le seul) de toute la chaîne pédagogique, il s’est naturellement vu greffer une ribambelle d’outils complémentaires lui permettant de devenir :

  • un outil pour produire du Rapid Learning (avec Captivate par exemple) ;
  • un outil pour produire des quiz (avec iSpring par exemple) ;
  • un outil pour produire des animations commentées.

Il s’est donc rapidement imposé comme géniteur de montagnes de documents constituants des bibliothèques gigantesques de contenus de formation.

Oui, mais voilà, ce logiciel bon à tout faire, s’accompagne de solides contraintes lourdes de conséquences :

  • il n’a qu’un format : la diapositive, dont il n’est pas possible de sortir ;
  • il n’a pas de feuilles de style : bon courage pour changer de typo ou de couleur toute une série de diapos ou bien de copier/coller des éléments de présentations différentes ;
  • le travail à plusieurs sur un même document n’est pas simple ;
  • il ne fait pas très bon ménage avec le Web ;
  • etc.

Pourquoi PowerPoint est-il un piège en formation ?

Deux-adobe-interface-300x169Vous êtes-vous demandé pourquoi à l’heure des souris à molette pour faciliter le défilement des pages, des tablettes où le scrolling est roi, et du responsive design la plupart des contenus e-learning étaient d’un format figé, découpé en « écran » et n’arrivaient pas à se débarrasser des boutons « suite et retour » vous obligeant à consulter les contenus par saccade ?

Tout simplement à cause de ce fichu PowerPoint, qui découpe obligatoirement tout son contenu en diapositives ou slides de même calibre, et vous oblige ainsi à saucissonner votre contenu en écrans, tous de la même taille. Concevez avec PowerPoint, vous produirez du PowerPoint.

Quand bien même vous seriez convaincu que PowerPoint est le meilleur outil pour concevoir une formation, le passage de PowerPoint vers un autre outil risque d’être douloureux… pour vos pouces. En effet, passer de PowerPoint à Word par exemple pour reprendre les textes, à un CMS pour alimenter un site web, une base de données pour l’enrichir en contenus, ou un outil HTML pour produire un module de formation SCORM vous fera prendre conscience que le point fort de PowerPoint n’est pas l’ouverture aux autres outils, mais vous transformera en roi du copier/coller.


Comment se passer de PowerPoint ?

Trois-banner_drawingOK, on va lever le pied avec PowerPoint, mais par quels outils le remplacer ?

Sans chercher bien loin, Word ou tout autre traitement de texte fera tout aussi bien l’affaire. Et les avantages sont très nombreux :

  • Vos contenus peuvent avoir une longueur de 3 lignes ou de 3 pages, et cela dans le même document.
  • Vous pourrez à tout instant changer la mise en forme grâce aux feuilles de style.
  • Si vous optez pour un traitement de texte en ligne, vous pourrez travailler à plusieurs et en même temps sur le même document.
  • L’exportation de vos contenus sera rapide, exhaustive et automatisée.

Oui, mais les dessins, schémas, illustrations, comment les produire ? Pratiquement tous les traitements de texte vous permettent de produire directement des dessins sans avoir besoin d’un autre outil, mais si cela ne vous suffit pas, vous aurez tout à gagner à utiliser des outils dédiés et plus performants vous permettant de créer vos illustrations, mais surtout de les exporter et les réutiliser par ailleurs. Allez faire un petit tour sur YouiDraw ou Canva pour voir.

Et si la diapositive vous manque, n’hésitez pas à aller tester :

  • Slides : un éditeur minimaliste, mais largement suffisant
  • Spark : une suite complète d’Adobe pour produire des contenus riches
  • et Sway : de Microsoft qui prépare lui-même l’après PowerPoint.

Alors, PowerPoint, pour vous aussi, bientôt au placard ?!

 

 

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous