Malgré la crise sanitaire, le nombre d’inscriptions aux formations CPF n’a pas faibli. Boosté en parti par les offres en ligne, moncompteformation a également bénéficié de l’arrivée des abondements Pôle Emploi.

Les demandeurs d’emploi peuvent demander un abondement à Pôle Emploi via leur CPF.
L’accrochage des deux systèmes d’information s’est-il bien déroulé ?

L’accrochage des deux systèmes d’information s’est déroulé sans difficulté, et nous avons reçu des demandes d’abondement dès le premier jour. Les équipes de la Caisse des Dépôts et de Pôle Emploi travaillent main dans la main depuis le mois de janvier pour faire en sorte que les abondements pour les demandeurs d’emploi soient une réussite, que ce soit sur le plan technique avec les équipes digitales mais aussi sur le plan métier.

Y aura-t-il des évolutions ?

Comme pour les organismes de formation, après une première phase d’observation du service, nous mobiliserons les entreprises pour récolter leur retour d’expérience sur le produit et l’améliorer en continu.

Nous réfléchissons déjà en opportunité à diversifier les modalités de versement, élargir la palette de service (qui est déjà très fournie) et favoriser également le lien entre l’entreprise et les organismes de formation.

A moyen terme, les entreprises utiliseront-elles d’autres moyens pour former ?

Les entreprises sont un acteur essentiel de la réussite du CPF. La mise en œuvre des abondements est une étape très attendue. La mise en œuvre du plan de relance, la capacité d’innovation des entreprises et leur retour nourriront la feuille de route de l’application moncompteformation pour permettre son intégration au cœur, et en complément d’autres dispositifs comme l’alternance par exemple, de la stratégie de compétences et de compétitivité.

—————

Repéré depuis https://www.cpformation.com/entretien-laurent-durain/