Contrairement à ce que prétendait le journal “le Parisien” il y a quelques semaines, la monétisation du CPF aura bien lieu dans 3 mois.

Le montant des droits acquis n’est pas fixé par la loi mais par décret qui sera proposé et voté dans les prochaines semaines. Il est grand temps de réaliser l’enjeu de ce choix car tout laisse à penser que l’on se dirige vers une catastrophe. En effet, le 5 mars 2018, le Ministère du travail annoncait une alimentation régulière fixée à 500 euros/an pour un plafond de 5000 euros et le 15 mars 2018, la ministre du travail, Muriel Pénicaud, annoncait une valorisation d’environ 14,28 euros par heure pour la transition.

Traduction : si l’exécutif qui évoque un taux de conversion de 14,28€ de l’heure dans le cadre du nouveau CPF ne change pas d’avis rapidement : la valeur de votre CPF va s’effondrer… dans 3 mois !

Repréré depuis https://www.cpformation.com/euros-cpf-formation/